DÉVOTION 2021 DU 25 FEVRIER Matthieu 4:18-25; 5:1-16.

DÉVOTION 2021 DU 25 FEVRIER Matthieu 4:18-25; 5:1-16.

février 25, 2021

Lectures bibliques: Matthieu 4:18-25; 5:1-16.
«Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre!»(Matthieu 5: 5)

Une fois de plus, on me donnait un compte rendu détaillé de mes lacunes. Ce n’était pas quelque chose que j’aimais, mais c’était la seule façon d’apprendre.

J’avais récemment accepté un nouvel emploi: un emploi pour lequel j’avais été embauché sans entretien et pour lequel je n’avais aucune formation de base au préalable.

Bien sûr, j’avais fait des erreurs! Mais
malheureusement, la personne qui était ma responsable directe, prenait du plaisir à me reprocher sévèrement pour ces erreurs, et souvent devant les autres collègues du service.

Une fois ses commentaires terminés, je lui demandais de répéter tout ce que je n’avais pas compris et j’essayais de la remercier de m’avoir aidé à apprendre les choses que j’avais besoin de savoir.

Je savais que je n’étais pas totalement qualifié pour le poste et je voulais apprendre le plus possible, le plus rapidement possible.

Étant donné que les dépenses de ma famille m’imposaient de compléter nos revenus, je ne voulais pas perdre mon emploi.

Par conséquent, je priais quotidiennement pour que Dieu me donne la grâce de passer à travers ces moments embarrassants.

Au fur et à mesure que ce scénario se répétait, très souvent au début, puis moins fréquemment, quelque chose d’incroyable s’était produit.

Peu à peu, ma responsable et moi sommes devenus des amis, et au fur et à mesure que je maîtrisais mon travail, elle me confiait d’autres plus difficiles et plus délicats.

Quand le moment est venu pour moi de quitter ce travail, elle m’avait même offert un pot de départ.

À travers cette situation, Dieu m’avait aidé à apprendre une leçon spirituelle importante sur la douceur et l’humilité.

Généralement, la nature humaine nous incitera à nous défendre lorsque nous sommes mis au défi, plutôt que d’accepter tranquillement une expérience humiliante.

Jésus nous a donné un ensemble d’instructions différent dans Matthieu 5: 1-12. Cette partie de l’Écriture est parfois appelée «Les Béatitudes». On pourrait aussi l’appeler «Les attitudes du cœur pour la vie chrétienne».

En donnant des instructions sur l’état de nos cœurs, Jésus a renforcé le fait que nous ne pouvons rien faire par nos propres forces.

Une personne qui a le péché dans son cœur ne peut pas suivre toutes ces directives; c’est impossible sans un changement qui vient de Dieu.

Mais dans les Béatitudes, Jésus nous a donné une description étape par étape de la façon dont Dieu désire reconstruire nos cœurs.

Lorsque nos cœurs sont en accord avec les instructions des Béatitudes, nous pouvons être rassurés que rien n’empêchera Ses bénédictions!

Contexte

Nous lisons dans Matthieu 4: 18-25 comment Jésus a appelé le groupe d’hommes qui seraient Ses disciples.

Simon (appelé Pierre), André, Jacques et Jean étaient des pêcheurs, qui ont abandonné leurs filets à l’invitation de Jésus et L’ont suivi pour devenir des pêcheurs d’hommes.

Le verset 23 décrit comment Jésus a parcouru toute la Galilée, passant un temps considérable à prêcher et à guérir dans la région. Jésus a alors mis de côté du temps pour une formation supplémentaire et des avertissements de Ses disciples.

Chaque déclaration des Béatitudes commence par le mot «Heureux ». C’était un mot très puissant, qui pour Ses auditeurs signifiait qu’ils auraient une joie et un bonheur spirituels profonds.

Les quatre premiers points font référence à la croissance spirituelle personnelle des croyants:

• Matthieu 5: 3, Pauvre en esprit signifie le contraire de fier ou hautain. Il est utilisé pour décrire ceux qui sont humbles par la grâce de Dieu.

• Matthieu 5: 4, La promesse de Dieu de consoler les affligés contient une telle profondeur que les promesses sont pratiquement sans fin.

• Matthieu 5: 5, débonnaire n’indique pas qu’une personne est faible. Au contraire, cette personne est absolument obéissante et soumise à la volonté de Dieu.

• Matthieu 5: 6, Aux vies pauvres et vides, Dieu fournit une nourriture spirituelle pour satisfaire la faim spirituelle, ce qui signifie avoir faim, et soif, avoir une passion intérieure.

Les quatre points suivants nécessitent une action personnelle:

• Matthieu 5: 7, La miséricorde est l’acte de pardonner à un autre même si celui-ci ne mérite pas le pardon.

• Matthieu 5: 8, Une personne au cœur pur n’aura qu’un seul but: rien ne s’interposera entre lui et Dieu, et rien ne s’interposera entre lui et son prochain.

• Matthieu 5: 9 – La paix est une harmonie avec Dieu et les hommes. Cela ne signifie pas nécessairement une absence de conflit. Les artisans de paix ne sont pas des réformateurs sociaux, mais ils apportent consciemment la sainteté de Dieu dans la vie quotidienne.

• Matthieu 5: 10-12 – L’utilisation plurielle de « vous » dans le verset 11 indique que Jésus prévoyait que cette persécution atteindrait tous Ses disciples. Cependant, cela ne signifie pas que Ses disciples subiront tous de la persécution, mais simplement que ceux qui en subiront seront bénis.

Jésus a poursuivi en décrivant comment les chrétiens influencent la société. Tout comme le sel est utilisé pour ajouter de la saveur, agir comme conservateur, faire fondre la froideur et guérir les blessures, les disciples du Christ seront également utilisés dans le monde.

Le terme «perdre sa saveur» fait référence à la salinité du sel, quand elle est perdue, le sel est sans valeur. La même chose est vraie lorsque les chrétiens perdent leur saveur.

Regarder de plus près

Jésus a appelé deux groupes de frères à être Ses disciples. Quels étaient leurs noms?

Quel est le résultat de la vraie humilité?

Comment pouvez-vous vivre pleinement les qualités montrées dans les Béatitudes en tant que témoin de ceux avec qui vous entrez en contact?

Conclusion

Lorsque nous posséderons chacune des qualités énumérées dans les Béatitudes, nous serons comme «le sel» et assaisonnerons un monde sans goût à l’Évangile!