DÉVOTION 2021 DU 19 MARS

DÉVOTION 2021 DU 19 MARS

mars 18, 2021

Lectures bibliques: Matthieu 17:22-27 ; 18 : 1- 20.

«Je vous le dis en vérité,  si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.» (Matthieu 18:3)

DÉVOTION JOURNALIÈRE : 4ème partie Matthieu 17&18,

Du 19 mars 2021.

EGLISE LA FOI APOSTOLIQUE

Lectures bibliques: Matthieu 17:22-27 ; 18 : 1- 20.

«Je vous le dis en vérité,  si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.» (Matthieu 18:3)
Ma petite fille de trois ans, vêtue d’un long tablier noué autour de sa petite taille, lavait activement à la fois sa vaisselle de jouet avec mes verres doseurs et mes cuillères.

Elle les avait soigneusement disposées ensuite dans son mini-égouttoir, qui avait été placé sur une étagère coulissante à environ 70 centimètres du sol.

Elle faisait clairement de son mieux pour imiter mon savoir faire dans les tâches ménagères!

Ce n’était pas le seul endroit où elle travaillait fidèlement à mes côtés. Elle apportait un seau de foins aux veaux quand elle me voyait faire pareil avec un plus grand seau.

Quand je m’asseyais à mon bureau pour travailler, je la voyait aussi excitée à «écrire des lettres» ou coller des images découpées sur des bouts de papier.

Les corvées importaient peu, tant qu’elle était près de moi. Elle ne m’avait jamais demandé un seul instant une récompense encore moins qu’elle voulait être la patronne!

Quelle belle illustration que les paroles de Jésus dans le verset clé du jour! Dans une certaine mesure, les enfants sont dépourvus d’ambition et de fierté.

Ils aiment imiter et passer du temps avec ceux qu’ils aiment, tout en ayant facilement confiance et en étant réceptifs à l’enseignement.

Jésus veut que Ses disciples de tous âges s’imprègnent des mêmes traits de caractères: aimer passer du temps avec Lui et avoir leur cœur et leur esprit déterminés à suivre Son exemple plutôt que de chercher une position ou de planifier une vie autour de leurs propres intérêts.

Il y a quelques années, une dame de plus de quatre-vingts ans avait rencontré Jésus et Lui avait donné son cœur. J’ai observé en elle le même empressement à suivre Jésus dans les moindres détails que ma petite-fille avait en m’imitant.

L’attitude humble et la simple foi de cette femme témoignaient de sa croissance dans le Seigneur au cours des quatorze dernières années de sa vie.

Quoiqu’elle soit une femme âgée, elle avait cette simple foi comme celle d’un enfant.

Il n’est pas surprenant que Jésus ait utilisé une illustration simple mais parfaite: un petit enfant, pour donner une leçon qui aidera chacun de nous à hériter le paradis.
Contexte

Pierre, Jacques et Jean ont été témoins de la transfiguration de Jésus; ils ont entendu la voix de Dieu et ont vu Jésus guérir le fils démoniaque après l’échec des autres disciples à le faire.

Dans le texte d’aujourd’hui, ils essayaient d’absorber les paroles de Jésus concernant Sa mort et Sa résurrection imminentes.

Matthieu a été le seul évangéliste à rapporter le miracle de Jésus fournissant un moyen pour payer le tribut pour Lui-même et pour Pierre (Matthieu 17: 24-27).

Jésus, le Roi de Gloire, n’avait pas d’argent pour payer l’impôt. C’est le seul miracle enregistré que Jésus a accompli pour répondre à Ses propres besoins, et le seul miracle utilisant de l’argent.

Après avoir pourvu matériellement pour s’acquitter de la taxe, Jésus a continué à enseigner à Ses disciples les principes de l’unité parmi ceux qui veulent Le suivre.

Ils étaient intéressés de savoir lequel d’entre eux serait le plus grand dans le Royaume des cieux. Jésus leur a appris comment entrer avec succès dans le Royaume des Cieux.

Cela ne serait pas difficile si chacun avait l’attitude d’un enfant obéissant: dépendre du Père céleste, avoir une attitude de confiance et désireux de Lui plaire sans penser à sa propre position.

Matthieu a utilisé l’expression «royaume des cieux» là où les autres auteurs de l’Évangile ont utilisé «royaume de Dieu». C’était probablement parce que Matthieu écrivait principalement pour des lecteurs juifs, qui s’abstenaient d’utiliser trop fréquemment le mot sacré: « Dieu ».

Les instructions de Jésus au chapitre 18, versets 15 à 18, concernaient la résolution des conflits dans l’Église.

Ses paroles n’avaient pas pour but d’autoriser une confrontation avec ceux qui nous ont offensé, mais plutôt à fournir les moyens de réconciliation afin que les chrétiens puissent vivre en harmonie.

Les mots: « lié» et « délié » au verset 18, se réfèrent à la discipline et à l’autorité de l’église. Les chrétiens sont invités à rapporter leurs différends entre frères à l’église, et les dirigeants rechercheront les instructions de Dieu en vue de la solution à apporter au conflit.
Regarder de plus près

1.     Que veut dire le miracle de l’argent pour payer le tribut concernant nos responsabilités civiles ?

2.     Comment Jésus a-t-Il répondu à la question des disciples: «Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux? »

3.     Quelle est la différence entre: «être comme un enfant» et « être enfantin»? Quel mot décrit le mieux la manière dont un chrétien devrait vivre? Pourquoi?
Conclusion

Il est plus important d’entrer dans le Royaume de Dieu que de se préoccuper de sa position dans le classement là-bas.