DÉVOTION 2021 DU 3 MAI

DÉVOTION 2021 DU 3 MAI

mai 3, 2021

Lecture biblique : Philippiens 1 : 1-11.
« Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ. »
(Philippiens 1 : 6)

Avez-vous déjà démarré un projet que vous aviez du mal à terminer? Peut-être qu’après y avoir investi de nombreuses heures, vous vous êtes découragé malgré vos progrès et avez alors mis le projet de côté.
 
Il y a quelques années, j’ai décidé de coudre une couverture de lit pour notre fille. C’était un lit double.
 
J’avais à peine terminé de coudre quelques motifs de coquilles, environ à peine un demi-cercle, que je réalisai avec certitude que je n’aimerais plus jamais travailler de coquilles de ma vie !
 
Il me fallut toute ma bonne volonté pour continuer à coudre, et ma persévérance fut principalement motivée par le nombre d’heures que j’avais déjà investies. Je ne voulais pas qu’elles soient gaspillées !
 
En ce qui concerne nos vies spirituelles, la bonne nouvelle est que nous sommes le projet de Dieu, et Lui n’abandonne jamais ce qu’il a entrepris.Les mots: « rendra parfait », dans notre verset du jour, signifient simplement: « réaliser complètement, accomplir, exécuter totalement. »
 
Nous pouvons avoir la certitude que si nous demeurons dans la volonté de Dieu, Il achèvera l’œuvre qu’Il a commencée dans nos vies. Ce que Dieu commence, Il le termine !
 
Tandis que j’avais dû mentalement me motiver pour pouvoir continuer à travailler sur la couture de la couverture du lit de ma fille, Dieu Lui n’a pas besoin de motivation. Il a la feuille de route qu’Il a définie, et notre devoir est de nous soumettre volontiers à ce plan.
 
Le manque de soumission de notre part entravera l’œuvre de Dieu dans notre vie. Combien mieux s’adosser sur Lui, sachant que dans Sa fidélité, Il travaillera sur nous et nous perfectionnera jusqu’à ce que nous puissions être présentés sans tache devant Son trône!
 
Lorsque nous nous sentons déficients ou affligés par notre manque de maturité spirituelle, souvenons-nous de la fidélité et de la provision de Dieu. Il n’a sans doute pas encore achevé de nous parfaire, mais Il n’a certainement pas abandonné !
 
Contexte
 
Dans la salutation de Paul dans les premiers versets aux Philippiens, il remercie Dieu « de tout le souvenir » qu’il garde des croyants de Philippes.
 
Actes 16 nous informe sur ce qui était arrivé à Paul à Philippes (qui est la première ville d’un district de Macédoine, et une colonie), des événements qui auraient pu produire du chagrin. Il a été arrêté, battu et placé en prison pour avoir prêché l’Évangile. Cependant, c’est à travers ces circonstances que le geôlier philippien trouva Christ.
 
Cette lettre de Paul aux Philippiens est une communication personnelle à leur égard, les remerciant de l’avoir aidé quand il en avait besoin. Il voulait aussi leur dire pourquoi, bien qu’attendant son jugement, dans une prison romaine, il était si joyeux.
 
Les Philippiens avaient soutenu Paul à plusieurs reprises au cours de ses voyages missionnaires et, en l’aidant, ils aidaient également la cause du Christ. Pour cette raison, les croyants Philippiens étaient une source de joie pour Paul quand il priait, et il l’exprima à plusieurs reprises tout au long de sa lettre.
 
Philippes était une colonie romaine nommée d’après le père d’Alexandre le Grand, qui la fonda en 368 avant J-C. La ville était située en Macédoine, dans la partie nord de ce qui est aujourd’hui la Grèce, et était située au carrefour entre l’Europe et l’Asie.
 
L’église de Philippes était principalement composée de croyants païens parce que la ville était avant tout un avant-poste militaire.
 
Vers l’an 50 après J-C, Paul, Silas, Timothée et Luc ont traversé la mer Égée depuis l’Asie Mineure et sont arrivés à Philippes.
 
Au moment de l’arrivée de Paul, le judaïsme avait été décrété superstition par l’empereur qui avait fait expulser tous les juifs de Rome.
 
Ainsi, les quelques Juifs et Gentils « craignant Dieu » séjournant à Philippes se réunissaient, au bord de la rivière à l’extérieur de la porte de la ville, pour prier. Lorsque Paul et ses amis sont arrivés, ces personnes récurent chaleureusement l’Évangile.
 
Parce que les églises fondées par Paul étaient éloignées les unes des autres, Paul correspondait principalement avec les différentes congrégations en leur écrivant des lettres, qui étaient alors délivrées par Marc, Timothée ou Épaphras.
 
Habituellement, ces hommes restaient ensuite un certain temps chez leurs hôtes pour les enseigner et les encourager.
 
Regarder de plus près
 
1.      Pourquoi Paul a-t-il remercié Dieu dans Philippiens 1 : 3-5 ?
 
2.      Que veut dire Paul quand il dit que l’œuvre, que Dieu a commencée en eux, se poursuivra « jusqu’au jour de Jésus-Christ » ?
 
3.      D’après le verset 11, quel était le but ultime de la croissance spirituelle des Philippiens ?
 
4.      Comment le fait de prier pour et avec d’autres chrétiens peut-il améliorer notre communion avec eux ?
 
 
Conclusion
 
Qui connait quelles avancées Dieu va réaliser aujourd’hui sur le projet qu’Il a pour notre vie ?
 
Prenez courage et ayez de l’espoir et de la joie en sachant qu’Il continuera d’œuvrer jusqu’à ce qu’Il vous ait conduit à la perfection !