DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 28 NOVEMBRE 2020

DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 28 NOVEMBRE 2020

novembre 28, 2020

Lecture biblique : Lévitique 7: 1-38
«Telle est la loi de l’holocauste, de l’offrande, du sacrifice d’expiation, du sacrifice de culpabilité, de la consécration, et du sacrifice d’actions de grâces. »(Lévitique 7:37)

La programmation informatique est systématique et peut être laborieuse.

En un mot, il s’agit d’un ensemble d’instructions pour effectuer une tâche spécifique.

Cependant, contrairement au langage humain, où le locuteur prononce une simple commande et l’auditeur agit selon le message, le langage informatique est beaucoup plus complexe.

Par exemple, si vous voulez que quelqu’un ouvre la fenêtre, vous exprimez simplement cette demande.

En langage informatique, vous auriez besoin de décrire chaque action séquentielle nécessaire pour accomplir la tâche.

Cela signifierait que la personne se lèverait de sa chaise, ferait un virage à gauche ou à droite, ferait un certain nombre exact de pas vers la fenêtre, se pencherait en avant à un degré précis, avancerait sa main en avant à la distance exacte du levier de la fenêtre, la-tirez de tant de centimètres.

Toute omission mineure dans l’instruction entraînerait la non-ouverture de la fenêtre.

Semblable à une instruction de programmation informatique, Dieu a donné des instructions sur ses lois aux enfants d’Israël dans les moindres détails.

La raison était de s’assurer qu’ils n’auraient aucun doute sur les intentions de Dieu sur un commandement donné.

Aujourd’hui aussi, Dieu veut que nous comprenions pleinement Ses instructions.

Bien que nous ne soyons pas sous la Loi comme l’étaient les Enfants d’Israël, nous avons Sa Parole, et Il veut écrire cette Parole dans nos cœurs.

La Bible nous donne Ses commandements et une norme par laquelle mesurer nos actions et nos pensées.

Lorsque nous ne savons pas quoi faire dans les situations quotidiennes, Dieu utilise Son Esprit pour nous guider étape par étape.

Si nous avons l’intention de Le suivre et de faire de notre mieux pour rester en phase avec Son Esprit, Il s’assurera que nous comprenons ce qu’Il veut que nous fassions.

Êtes-vous confronté à une situation où vous ressentez le besoin d’une direction spécifique?

Peut-être que vous voulez des instructions détaillées; quelque chose comme des instructions qui doivent être données à un ordinateur: lève-toi, tourne à droite, fais quatre pas, etc…

Dis à Dieu tes besoins. Il ne te donnera peut-être pas des instructions informatiques, mais Il dirigera ton cœur.

Contexte

Dieu a continué à faire comprendre aux enfants d’Israël que l’homme n’est pas digne d’un accès direct à Lui, et que le seul moyen de s’approcher de Lui, était le sacrifice médiateur.

Avant cette époque, Dieu leur avait décrit les sacrifices et les offrandes nécessaires pour les différents types de péchés et d’infractions. Il les a également instruits sur les types d’offrandes volontaires qui lui seraient agréable.

Dans notre leçon d’aujourd’hui, Il a détaillé comment le peuple et les sacrificateurs officiants devaient présenter les offrandes de culpabilité et celles d’actions de grâces.

Le Seigneur leur avait dit qu’une infraction était un péché commis contre le commandement du Seigneur dans l’ignorance, ou en touchant involontairement quelque chose qui était impur, ou en prononçant un serment, ou en faisant quelque chose de mal contre son prochain.

Le Seigneur a ordonné aux sacrificateurs qui accomplissent le sacrifice de culpabilité de la considérer comme une chose très sainte.

Il a attribué la même gravité à un sacrifice de culpabilité qu’à celui d’expiation, en disant: «Il en est du sacrifice de culpabilité comme du sacrifice d’expiation; la loi est la même pour ces deux sacrifices: la victime sera pour le sacrificateur qui fera l’expiation.» (Lévitique 7: 7).

Le sacrifice de culpabilité impliquait l’offrande d’un animal spécifique, mais il était interdit aux gens de manger le sang ou la graisse de l’animal sacrifié.

Les scarificateurs, cependant, reçoivent une partie des offrandes du sacrifice de culpabilité et d’expiation.

Dans les versets 28-36, Dieu a déclaré spécifiquement quelles parties leur seraient attribuées.

Cette attribution aide à soutenir les sacrificateurs et leurs familles. C’est une partie de la manière dont Dieu pourvoit aux besoins de ceux qui travaillaient à plein temps à Son service.

L’offrande de gratitude avait deux parties: l’offrande d’actions de grâces et le vœu ou l’offrande volontaire.

Le sacrifice requis pour cette offrande impliquait en grande partie des produits non d’origine animale qui étaient sacrifiés au Seigneur.

Contrairement aux offrandes de culpabilité, ceux qui faisaient une offrande d’actions de grâces ou un vœu ou une offrande volontaire étaient autorisés à en manger.

Cependant, des délais différents pour la consommation des offrandes ont été indiqués.

De plus, Dieu a ordonné que quiconque apporte ou mange de ces sacrifices ne soit impur ou n’ait touché à aucune chose impure avant le moment du sacrifice.

Regarder de plus près

Quelle était la différence entre une offrande de culpabilité et une offrande de reconnaissance?

Pourquoi pensez-vous que Dieu a interdit aux gens de manger le sang de tout animal sacrifié?

Pourquoi était-il nécessaire que la personne qui présentait une offrande de reconnaissance la présente par élévation au Seigneur?

Comment pouvez-vous être certain d’obtenir la direction de Dieu?

Conclusion

Les commandements de Dieu sont suffisamment clairs pour que chacun puisse les comprendre.

C’est à nous de suivre ces instructions afin que nous puissions plaire à Dieu et tirer les bénéfices de Sa divine faveur.