DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

juin 10, 2020

Lecture biblique : Proverbes 24: 1-34
«J’ai passé près du champ d’un paresseux, Et près de la vigne d’un homme dépourvu de sens. Et voici, les épines y croissaient partout, Les ronces en couvraient la face, Et le mur de pierres était écroulé. J’ai regardé attentivement, Et j’ai tiré instruction de ce que j’ai vu.» (Proverbes 24: 30-32)

L‘année dernière, en traversant notre communauté de pêcheurs, j’avais remarqué le bateau d’un jeune homme de famille qui habite à proximité.

Il avait coulé, négligé et en partie immergé dans l’eau, quoique nous soyons en pleine saison de pêche.

Autant que je sache, l’homme était en bonne santé, mais lui et sa famille vivaient d’une allocation sociale. Avec une certaine démarche, il aurait pu être engagé dans la pêche industrielle et subvenir aux besoins de sa famille, mais il avait apparemment choisi de ne pas le faire, alors son bateau était resté inactif.

Cette scène m’a rappelé nos versets de réflexion, dans lesquels Salomon a décrit le champ et la vigne des paresseux.

La terre avait été négligée; les épines et les orties fleurissaient partout. Donc, quand Salomon passait, il avait observé que, bien que le sol soit fertile, le mur de pierre qui l’entourait était brisé et rien d’utile ne poussait dans le champ.

L’homme d’État romain Caton Major avait une fois dit: « Les sages profitent plus des insensés, que les insensés ne profitent des sages; car les sages profitent [des leçons tirées] des fautes des insensés, mais les insensés n’imitent pas les vertus des sages. »

Dans notre texte, Salomon a non seulement observé la terre négligée, mais il «l’a aussi considéré» de manière réfléchie et «a reçu des instructions».

Bien que Salomon n’ait pas énoncé sa conclusion, l’implication est évidente. Les personnes sages sont diligentes, font bon usage de leur potentiel et profitent de leur travail.

Les paresseux ont des opportunités qu’ils ne saisissent pas, des obligations qu’ils ne remplissent pas et des potentiels qu’ils n’exercent pas, et à la fin, ils découvriront que leur domaine est «recouvert d’épines».

Ce proverbe a une application spirituelle. Nos âmes sont nos champs et nous avons une responsabilité.

Nous pouvons entretenir nos âmes avec diligence, en veillant à ne pas empiéter sur les «mauvaises herbes», ou nous pouvons indifféremment négliger notre bien-être spirituel.

Si ce dernier est notre choix, avec le temps nos âmes seront envahies «d’épines et d’orties»: l’orgueil, la convoitise, la méchanceté, les désirs et les passions démesurés que la nature humaine déchue produit.

Si aucune «barrière» n’est érigée, il n’y a aucune garantie pour empêcher l’ennemi de pénétrer.

Pour ceux d’entre nous qui ont été pardonnés et sauvés par le Sang de Jésus, nous avons un champ cultivé que nous sommes chargés d’entretenir jusqu’au retour de notre Seigneur.

Nous devons produire des récoltes au lieu des mauvaises herbes et des fruits au lieu des épines, mais cela demandera de l’assiduité( de la persévérance)!

Puissions-nous profiter d’aujourd’hui pour travailler nos champs.

Contexte

Ce chapitre est la suite de la troisième section des Proverbes appelés «les paroles des sages». Les vingt-deux premiers versets offrent de sages conseils à un fils, tandis que les derniers versets contiennent d’autres conseils prudents de sages avisés.

Les versets 1-2 mettent en garde contre toute association avec des hommes méchants en raison de la violence et des problèmes qu’ils créent.

Alors que certains étudiants de la Bible pensent que la «maison» mentionnée dans les versets 3-4 fait allusion à une famille, d’autres suggèrent qu’elle est symbolique du caractère d’un homme.

Les «richesses précieuses et agréables» font peut-être référence aux bénédictions qu’un homme reçoit grâce à une vie sage.

L’implication des versets 5-6 est que la force de la sagesse est supérieure à la force physique; et rechercher un conseil sage est conseillé, que d’entrer dans la bataille.

Cela ne se réfère pas nécessairement uniquement aux batailles physiques, mais peut également être appliqué aux défis quotidiens en général.

La porte de la ville était l’endroit où les décisions judiciaires et les conseils étaient rendus; mais le verset 7 en déduit que la sagesse est trop élevée pour l’insensé, car il n’a rien de valable à offrir.

Les versets 11 à 12 indiquent qu’il n’est pas acceptable de refuser d’aider une personne en danger de mort, puis de plaider l’innocence.

Dieu perçoit le motif de chaque cœur et jugera en conséquence.

Au verset 15, les méchants sont avertis de ne pas conspirer pour nuire aux justes. Le verset 16 ne suggère pas que les justes pécheront, mais plutôt qu’ils peuvent tomber dans des circonstances difficiles.

L’expression «sept fois» était un adage hébreu comme «fréquemment». L’implication est que les justes, avec l’aide de Dieu, se relèveront et continueront, tandis que la calamité des méchants causera leur destruction totale.

«Voici encore ce qui vient des sages» au (verset 23), peut indiquer que cette section du Livre des Proverbes continue un groupe de paroles de divers sages de cette époque. Une réponse honnête est comparée à un baiser au verset 26, ce qui signifie qu’elle gagnera le respect et l’affection.

L’expression «tu bâtiras ta maison» au verset 27 pourrait faire référence au mariage et à la naissance d’enfants.

L’implication est qu’il est nécessaire pour un homme de se préparer à l’avance afin qu’il possède les moyens de subvenir aux besoins de sa famille.

Regarder de plus près

Qui Salomon dit-il que nous devons craindre?

Quel principe concernant la prise de décision est impliqué par l’instruction du verset 6?

De quelles manières spécifiques pouvons-nous nous occuper des champs de nos âmes?

Conclusion

L’inculpation de Salomon contre le paresseux contient un avertissement spirituel pour notre époque: la négligence ou l’indifférence concernant notre bien-être spirituel aura des conséquences éternelles.