DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

août 25, 2020

« et il dit: Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent. Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond. » Matthieu 13: 3-5

LE GARDIEN DE MON CŒUR

Ma femme et moi avons acheté une maison avec une grande cour arrière; donc j’ai décidé de faire un jardin potager.

Ce devrait être une petite portion de terre avec seulement quelques plants; d’où j’ai acheté juste une petite quantité de plants.

Le résultat initial était si bon qu’il me paraissait logique d’augmenter la taille de mon jardin, parce qu’ il y avait tellement de choses que je pourrais planter!

À côté de l’emplacement initial du jardin, se trouvait un endroit qui était un ancien passage raccourci, où autrefois, des voitures passaient .

Des roches et du gravier y avaient été déversés il y a quelques années, mais maintenant il est travaillé et l’herbe y pousse un peu un peu.

Certes, ce ne serait pas aussi idéal que le sol d’origine, mais j’ai pensé que puisque j’avais juste quelques plants, cela valait la peine d’essayer.

À ma grande surprise, lorsque mes quelques plants sont arrivés sur cette ancienne route, ils ont juste poussé à la surface de la terre remuée puis ont commencé par se dessécher parmi les quelques gazons !

J’ai réessayer un certain nombre de fois avec peu de succès, mais je n’étais pas encore prêt à abandonner.
J’ai fait un quart de tour, puis essayé d’aller dans une direction différente.

Cela a un peu aidé car les expériences précédentes sont acquises, et sont maintenant appliquées; et la cause des plants desséchés a pris un grand coup.

De plus, au fur et à mesure que les gazons commençaient à s’accumuler, cela aidait à stabiliser les plants à grandir normalement.

C’est une longue histoire; mais bref, après avoir retiré des seaux de cailloux et remué cette zone dans les quatre coins à plusieurs reprises et retiré toutes pierres d’achoppement, elle était finalement prête pour la plantation.

Et devinez quoi? Cette partie du jardin est aussi fertile que le sol d’origine!

Un homme m’a dit une fois qu’il n’avait aucune foi; il ne pouvait pas croire en Dieu.

J’ai vu mon jardin dans son histoire.

Quelque part dans le passé, quelque chose avait endurci son cœur de sorte que c’était comme l’auditeur du bord de la route dont Jésus parlait dans la parabole du semeur et de la semence.

Lorsque cela se produit, il faut beaucoup de travail pour rendre le cœur à nouveau réceptif à la Parole et à l’Esprit de Dieu.

Cependant, il me semble qu’il y avait de l’espoir pour celui-là, tout comme il y avait eu de l’espoir pour mon jardin.

Est-ce que vous, ou quelqu’un que vous connaissez, semblez avoir du mal à croire la Parole de Dieu?

Travaillez-vous encore et encore le même «terrain»?

Parfois, nous pouvons avoir besoin d’enlever des choses qui sont restées trop longtemps dans nos cœurs, et si nous le faisons, la Parole pourra finalement prendre racine.

Si nous persistons à nous y préparer, il y aura une bonne récolte à la fin.