DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

juin 8, 2020

Lecture biblique : Proverbes 21:1-31; 22:1-29.
« La réputation est préférable à de grandes richesses, Et la grâce vaut mieux que l’argent et que l’or. » (Proverbes 22: 1)


Bill Gaither, un chanteur et auteur-compositeur d’Amérique du Sud de Gospel( chansons évangéliques) et de la musique chrétienne contemporaine, raconte une histoire qui illustre l’importance d’avoir une bonne réputation.

Bill et sa femme Gloria voulaient construire une maison dans la région où il avait grandi. Ils ont repéré une parcelle de terrain à la périphérie de la ville et ont découvert que le propriétaire était un banquier à la retraite de quatre-vingt-douze ans. Ce monsieur possédait plusieurs propriétés dans la région, mais c’étaient si bien positionnées qu’il refusait d’en vendre.

Malgré cela, Bill et Gloria ont décidé de rendre visite à l’homme en personne, dans l’espoir de le convaincre de les laisser acheter une partie de ses propriétés.

Le fermier a gentiment écouté leur demande, puis a répondu de la même manière habituelle: il n’était pas intéressé à vendre.

Cependant, après avoir fait cette déclaration, il a fait une pause et a ensuite demandé aux Gaithers: « Vous avez dit que vous vous appelez comment ? » Bill a répondu: «Gaither».

Le fermier l’a regardé pendant un moment, puis a demandé: «Une relation avec Grover Gaither?» Bill a répondu oui, que Grover était son grand-père.

Hochant pensivement la tête, le fermier a commenté: «Grover Gaither était le meilleur employé que j’ai jamais eu dans ma ferme. Travail d’une journée entière pour une journée de salaire. Tellement honnête… »

Il regarda à nouveau Bill et Gloria et dit : «Alors, de quel terrain êtes-vous intéressé? »

Quelques jours plus tard, le compromis de vente a été finalisé; le fermier a vendu aux Gaithers les six hectares et quelque ( 6,07 ha) qu’ils voulaient, à un prix beaucoup moins cher que la valeur marchande!

Au cours des années qui ont suivi, Bill et Gloria ont souvent dit à leurs enfants qu’ils ont le privilège de grandir sur cette belle propriété attrayante grâce à la bonne réputation d’un arrière-grand-père qu’ils n’avaient jamais rencontré.

Que pensent les gens quand ils entendent votre nom?

Leurs souvenirs et impressions de vous sont-ils positifs? Est-ce que des qualités de grâce, de piété, de diligence ou de gentillesse de vous leur viennent à l’esprit?

Le verset de réflexion d’aujourd’hui nous fait savoir que si nous sommes sages, nous n’ignorerons pas ces questions. Nos noms comptent!

Un bon nom est bien plus qu’un simple identifié unique avec une combinaison de syllabes qui sonne sophistiqué, impressionnant ou chic.

C’est plus qu’un choix parental de nous nommer d’après un ancêtre distingué ou un membre de la famille bien-aimé.

Salomon a utilisé l’expression «La réputation» pour dénoter une bonne réputation, qui avait bien plus de valeur que de grandes richesses.

Gagner le respect et l’approbation des autres nécessite une règle de conduite rigoureuse, en veillant à ce qu’elle soit toujours juste et irréprochable. C’est la seule façon d’avoir l’estime et la confiance positives des autres.

Si nous sommes chrétiens, nous représentons notre Père Céleste auprès des autres qui surveillent notre vie.

Nous voulons nous assurer que nous maintenons une bonne réputation qui sera un crédit au Dieu que nous aimons!

Contexte

Le texte d’aujourd’hui continue une section des Proverbes qui a commencé par le chapitre 10. Ce segment du livre est composé principalement de versets autonomes qui transmettent des instructions de bon sens et de la sagesse spirituelle liées aux questions quotidiennes.

Beaucoup de ces maximes ont une construction parallèle dans laquelle la deuxième partie du verset explique ou répète davantage la première.

Les sujets abordés dans ce texte incluent le contrôle de Dieu, la fierté, la diligence, la violence, la recherche du plaisir, le mensonge, la convoitise, l’éducation des enfants, la générosité et l’oppression des pauvres.

«L’angle d’un toit» mentionné au verset 9 se réfère à la coutume hébraïque de construire une petite pièce sur le toit de la maison pour accueillir les invités. Elle était généralement moins pratique que la zone en dessous utilisée par la famille et n’était accessible que par une échelle. La femme querelleuse de ce verset est également mentionnée au verset 19.

Le «moqueur» mentionné au verset 24 est celui qui est fier et arrogant, et dont les paroles sans retenue et méprisantes prouvent sa nature corrompue.

Proverbes 22: 6 est une Écriture familière qui fait allusion à l’éducation des enfants. Le verbe traduit par instruit vers le haut indique la première instruction donnée à un enfant dans ses années de formation et a le sens de restreindre ou de rétrécir le mouvement vers l’avant dans un chemin prescrit.

Ce type de contrainte oriente l’enfant vers le mode de vie qui lui est destiné. L’écrivain avait probablement en tête la formation morale, car le même mot instruit est utilisé ailleurs dans les Écritures avec le sens de «dédier».

Bien que ce verset rassure les parents pieux qui s’efforcent d’enseigner à leurs enfants les voies de Dieu, ce n’est pas une garantie de salut; chaque individu a reçu un libre arbitre et doit s’approcher de Dieu comme une question de choix personnel afin d’obtenir le salut.

Le peuple hébreu a pris la discipline et l’instruction des enfants très au sérieux. Le verset 15 du même chapitre est un autre avertissement aux parents qui cherchent à former correctement leurs enfants.

Comme beaucoup de proverbes de Salomon, celui-ci commence par une observation: il a noté que la folie (liée à la folie) fait partie intégrante du cœur de chaque enfant.

Le mot hébreu traduit par folie, inclut la pensée de l’entêtement. Le «bâton de correction», symbolique de la retenue ou de la discipline parentales, est nécessaire au bon développement moral de l’enfant (voir aussi Proverbes 13:24).

Ce verset n’est pas une autorisation pour les mauvais traitements physiques infligés à un enfant, mais il souligne plutôt qu’un manque de discipline entrave le développement moral de l’enfant.

Il est de la responsabilité des parents de veiller à ce que leurs enfants comprennent clairement le bien et le mal, et une discipline aimante est un facteur clé pour développer cette compréhension.

Regarder de plus près

Que nous apprend Proverbes 21: 6 sur ceux qui essaient d’avancer par des moyens malhonnêtes?

À votre avis, pourquoi Salomon a-t-il si souvent abordé la bonne gestion des richesses et des biens matériels?

En référence à Proverbes 21:21, quelles sont certaines façons spécifiques que nous pouvons suivre pour la droiture de nos jours?

Conclusion

Une bonne réputation et l’approbation aimante des autres sont bien plus importantes que d’autres mesures de réussite.