DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

août 5, 2020

Lecture biblique : Psaume 104: 1-35
«Mon âme, bénis l’Éternel! Éternel, mon Dieu, tu es infiniment grand! Tu es revêtu d’éclat et de magnificence! Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau; Il étend les cieux comme un pavillon. » (Psaume 104: 1-2)

«Regardez le ciel, les enfants!» S’exclama papa, attirant notre attention sur la scène céleste.

En quittant notre voiture et en nous dirigeant vers la maison après le retour de l’église, nous nous sommes arrêtés dans la cour aussi longtemps que nos petits doigts et nos orteils pouvaient supporter le froid et avons regardé le spectacle de lumière brillant dans les cieux.

C’était une nuit d’automne froide et claire, et le ciel au nord était animé de tourbillons de couleurs, un rideau de lumière brillant qui n’a plus été le même quelques instants après.

Ce détail unique de la création de Dieu, les aurores boréales, est causé par un ensemble complexe d’interactions entre le vent solaire et le champ magnétique terrestre.

Les couleurs de l’aurore vont du blanc et du jaune / vert au violet / rouge. Ses lumières changent et scintillent souvent avec une liberté similaire à la lumière du soleil sur un lac ondulant, lorsque les aurores arrivent et partent de manière aléatoire.

Parfois le mouvement est majestueux et parfois fantasque, mais à chaque fois, il est impressionnant!

À une occasion, j’ai vu un affichage constant de lumière magenta en un seul endroit dans le ciel. Mes amis et moi pensions sûrement que le Seigneur reviendrait à chaque seconde à travers cette belle touche de couleur vibrante.

Les aurores boréales sont toujours l’un de mes sites préférés. J’aime imaginer Dieu se déplaçant parmi ses belles lumières.

Les versets de réflexion d’aujourd’hui rapportent que « Dieu s’enveloppe de lumière comme d’un manteau » et est « est revêtu d’éclat et de magnificence! »

Quand nous lisons qu’Il a étendu les cieux comme un rideau, il n’est pas difficile de l’imaginer se déplaçant entre les plis changeants de la lumière et de la couleur glorieuses des aurores boréales!

Dieu est capable de se tenir là où rien n’existe: sur des nuages ​​éthérés et non substantiels, de la vapeur et du vent.

Il a posé les fondations de la terre dans l’espace, là où il n’y avait rien. Il a créé ce monde avec toutes ses beautés variées dans ce vide.

La voix de Dieu peut contrôler l’eau et la faire tenir debout ou rester dans ses frontières. Il a créé la lune pour certaines saisons, et a créé les ténèbres, pour que les créatures nocturnes se déplacent.

Le feuillage de la terre grandit quand Il envoie la pluie et le soleil. Les volailles de l’air survivent dans la cime des arbres qui en résulte, les grosses bêtes de la mer sont nourries par la générosité des mers.

Avec toute la nature, nous bénéficions de ce que Dieu nous donne. Et de toutes les créatures de Dieu, nous sommes les seuls à pouvoir pleinement apprécier et rendre la louange et l’action de grâce à Dieu pour Son monde magnifique.

Notre dette de gratitude est grande, alors quand nous voyons les merveilles autour de nous, arrêtons-nous et rendons hommage à notre Créateur!

Contexte

Psaumes 104

Le psaume 104 est la suite logique du psaume précédent.

Bien qu’aucun titre ne soit donné, il continue dans le même style que le psaume 103, commençant et se terminant par: «Mon âme, bénis l’Éternel!»

Il suit le même thème: bénir l’Éternel pour Son interaction avec Sa création; tandis que le psaume 103 soit concentré sur l’interaction de Dieu avec l’homme, le psaume 104 se concentre sur l’interaction de Dieu avec la nature.

Le dernier verset du psaume 103 donne la transition vers ce psaume dans sa déclaration finale: «Bénissez l’Éternel, vous toutes ses oeuvres, Dans tous les lieux de sa domination! »

Le psaume 104 est un récit poétique de la création qui suit vaguement le même schéma que Genèse 1.

Cependant, au lieu de se concentrer sur la façon dont Dieu a créé, il se concentre sur la relation de Dieu à Sa création (ses œuvres). Par exemple, alors que Genèse 1: 3 déclare: «Et Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut», le Psaume 104: 2 dit: «Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau; »

Le caractère de Dieu est montré à travers cette perspective de création.

Trois attributs uniques à Dieu ressortent de ce psaume: Dieu est omnipotent (tout-puissant), omniscient et
omniprésent (présent partout).

L’omnipotence de Dieu est mise en évidence dans les versets 1-9. Cette section du psaume commence par: «Tu es infiniment grand! » et met l’accent sur la grandeur de Dieu révélée au cours des trois premiers jours de la création.

Dans ces versets, il est démontré que chacune des œuvres créées de Dieu Lui est soumise.

La section suivante du psaume, les versets 10-20, continue de se concentrer sur le troisième et le quatrième jour de la création.

Il transmet l’omniscience de Dieu à travers la conception qui est vue dans le monde naturel. L’eau est un exemple de la façon dont la nature fonctionne en harmonie: l’eau nourrit la terre, qui produit de l’herbe, qui nourrit le bétail et fournit des récoltes pour l’homme.

Cet exemple montre également que Dieu a pourvu à tous les besoins de l’homme: eau, abri et nourriture.

Les derniers versets de cette section montrent que tout ce qui est créé a un but. Par exemple, les arbres abritent les oiseaux, les collines servent de refuge aux chèvres et la lune est désignée pour les saisons.

Les versets 21 à 35 soulignent l’omniprésence de Dieu à travers la dépendance de toutes les créatures à Son égard.

Les créatures vivantes comptent sur Dieu pour leurs besoins quotidiens: «Tous ces animaux espèrent en toi, Pour que tu leur donnes la nourriture en son temps.»(verset 27), et que tu dépendes de Dieu pour une vie soutenue, car quand «Tu caches ta face: ils sont tremblants; Tu leur retires le souffle: ils expirent, Et retournent dans leur poussière.» ( verset 29).

À la lumière de tout ce que le psalmiste avait observé dans la nature, il réalisa son besoin de louer Dieu tant qu’il vivrait.

Son injonction souvent répétée de: «Mon âme, bénis l’Éternel!» se transforme en une nouvelle phrase d’action de grâce: «Louez l’Éternel».

L’hébreu original de cette phrase est «halelu-yah»; c’est la première fois que le mot «alléluia» apparaît dans le livre des psaumes.

Regarder de plus près

Quelles sont trois des façons dont Dieu a pourvu aux animaux? (Voir les versets 11, 12, 14, 17, 18 et 21.)

Quels aspects de la création parlent particulièrement à votre cœur?

De quelles manières pouvons-nous honorer et louer Dieu pour Ses pouvoirs créateurs?

Conclusion

Dieu a conçu les divers éléments de la création pour qu’ils travaillent ensemble à merveille, et nous sommes étonnés, captivés et ravis de Son travail.