DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

août 3, 2020

Lecture biblique : Psaumes 98: 1-9; 99:1-9; 100:1-5; 100:1-5; 101: 1-8.
«Moïse et Aaron parmi ses sacrificateurs, Et Samuel parmi ceux qui invoquaient son nom, Invoquèrent l’Éternel, et il les exauça. » (Psaume 99: 6)

Lorsque le peuple de Dieu L’invoque en cas de besoin, Il répond.Un pasteur vétéran de l’œuvre de la Foi Apostolique en Norvège, Odd Bruvoll, a souvent témoigné des réponses de Dieu à ses prières à différents moments de sa vie.

Un tel cas s’est produit après qu’il a été blessé alors qu’il travaillait sur un projet d’église à Tromso.

Le frère Bruvoll et certains des hommes de la congrégation étaient en train d’agrandir l’église là-bas, et ils avaient besoin de construire un mur d’appui contre la maison du voisin.

Il a raconté: «Je travaillais seul sur un grand échafaudage, soulevant des blocs, quand j’avais glissé puis étais tombé, me blessant au dos.

J’avais une douleur terrible. Des radiographies avaient été faites et il avait été constaté que mon dos était cassé et que la moelle épinière et les nerfs étaient gravement endommagés.

Les médecins ne pouvaient pas faire grand-chose. Ils avaient dit que j’aurais toujours le dos raide parce qu’il ne pouvait pas être réparé.

J’avais dit à ma femme, Solveig, que je croyais que le Seigneur me guérirait, mais avec le temps, la douleur s’était aggravée et il était difficile pour moi de dormir.

«Les gens de l’église avaient prié pour moi à plusieurs reprises, mais rien ne semblait aider.

Puis un dimanche soir après que presque tout le monde soit rentré à la maison après le service, j’avais senti que je ne pouvais plus supporter la douleur.

Ceux qui étaient encore là m’avaient oint et avaient de nouveau prié pour moi.

Satan m’avait dit qu’ils avaient prié pour moi auparavant et que rien ne s’était passé, et que rien ne se passerait cette fois non plus.

Mais j’avais entendu une voix tendre qui disait: «Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu.»

J’avais levé les mains et dit: «Seigneur, je crois que je suis guéri maintenant.»

À cet instant précis, j’ai été guéri! C’était comme si je recevais instantanément un tout nouveau dos. C’était depuis quinze ans et je n’ai plus jamais eu mal au dos jusqu’à présent. Dieu a bien fait le travail.

Comme Moïse, Aaron, Samuel et les autres mentionnés dans notre verset de réflexion qui ont «invoqué Son nom», frère Bruvoll a prouvé que Dieu répond à la prière.

Ce fait est étayé par de nombreuses Écritures, ainsi que par des expériences personnelles des croyants à travers les âges du temps.

Cependant, nous devons comprendre que le Dieu de l’univers n’a aucune obligation de dire «oui» à chaque prière.

(C’est en fait une bonne chose, compte tenu du manque de compréhension et de sagesse de l’homme par rapport à celle de Dieu.)

Parfois, Il peut ne pas répondre de la manière que nous espérons ou attendons.

Et tandis que nous voulons tous des réponses immédiates, Il peut y avoir des moments où nous devons attendre avec foi devant le Seigneur jusqu’à ce que la réponse vienne, comme dans le cas du frère Bruvoll.

Dieu sait ce qui est le mieux pour nous dans chaque situation à laquelle nous sommes confrontés.

Si nous Lui apportons nos requêtes avec une réelle volonté d’accepter la réponse qu’Il envoie, nous pouvons être rassurés qu’Il répondra selon Sa volonté.

Contexte

Psaume 98

Le psaume 98, avec son thème de la miséricorde et du salut de Dieu, contient les mêmes versets d’ouverture et de clôture que le psaume 96.

L’auteur n’est pas identifié. Le mot hébreu traduit par «psaume» dans le titre est mizmor, qui signifie littéralement «faire de la musique», et indique probablement que ce psaume devait être chanté avec un accompagnement instrumental.

Comme dans le Psaume 96, il est fait référence à une «nouvelle chanson». Dans ce cas, le thème de la louange au Seigneur est développé dans des dimensions toujours croissantes: d’abord il doit se produire en Israël (versets 1-3)a, puis sur toute la terre (versets 3-6)b, et enfin dans l’ensemble de la nature (versets 7-8).

L’expression: «toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu» (verset 3), est un exemple de ce que les étudiants de la Bible appellent le temps «parfait prophétique», qui est utilisé lorsque l’événement prophétisé est dit comme ayant déjà arrivé.

(Un autre exemple de cela se trouve dans Ésaïe 9: 6, où sept siècles avant l’avènement du Christ, sa naissance est évoquée au passé.)

L’instrument identifié au verset 6 comme un «cornet» est le shofar. Il est traduit dans d’autres Écritures par «trompette» ou «corne de bélier», et a été, à diverses situations, appelé des fidèles à Jérusalem (Esaïe 27:13) pendant les couronnements (1 Rois 1:34), signalé une attaque de l’ennemi (Juges 3:27), annoncé une nouvelle importante (1 Samuel 13: 3) ) et pendant les célébrations saintes telles que le jour des expiations (Lévitique 25: 9).

Psaumes 99

Le psaume 99 est classé comme un hymne pour la sainteté de Dieu : il indique la sainteté de Dieu en puissance, en justice et en miséricorde, chaque section se terminant par une déclaration sur la sainteté de Dieu (versets 3, 5 et 9).

Comme les autres psaumes de cette section, l’auteur n’est pas cité.

L’expression: «Il est assis sur les chérubins» (verset 1), est une allusion au trône de Dieu.

Alors que les trônes royaux de l’Est ancien étaient généralement fabriqués à partir de bois recouvert de métaux précieux et incrustés de pierres précieuses, le trône de Dieu a été dépeint comme une entité vivante qui est positionnée au-dessus du propitiatoire de l’arche d’Alliance.

Les «chérubins» sont des êtres divins ou angéliques qui sont impliqués dans l’œuvre sacrée devant Dieu. Ils sont généralement décrits comme des créatures ailées avec des pieds et des mains.

Psaume 100

Semblable au Psaume 95 dans le thème, le Psaume 100 a probablement été chanté par les fidèles alors qu’ils voyageaient en procession festive vers le Temple.

Certains le considèrent comme la prière ou l’hymne final de louange dans le recueil des psaumes royaux qui commencent par le psaume 95.

Les «portes» et les «parvis» du verset 4 font référence à la maison de Dieu, le lieu du culte public.

L’avertissement d’entrer dans Ses portes «avec action de grâces» peut indiquer que les adorateurs apportent une offrande d’action de grâce et accompagnent sa présentation avec des louanges à Dieu.

Trois raisons distinctes sont données pour l’adoration: «il est Dieu» (impliquant un renoncement à tous les autres dieux), «celui qui nous a créés» (et ainsi nous dépendons de Lui pour tout) et «nous sommes Son peuple» ( ceux qui sont appelés à être les Siens, et sont ainsi les objets de Sa tendre attention).

Psaume 101

Le psaume 101 a été écrit par David comme une résolution sur la façon dont il se conduirait, sa maison et son royaume aux yeux de Dieu.

Il a probablement été rédigé à l’époque de son accession au trône et énonce la politique générale qu’il prévoyait de mettre en place.

Il affirme également le but de David de maintenir l’intégrité morale et de gouverner avec droiture.

Le mot traduit par parfait (verset 2) signifie «sans défaut ni tache».

Ce terme est également utilisé dans les Écritures pour décrire le caractère irréprochable de Dieu, suggérant que l’homme devrait s’efforcer d’atteindre le but de ressembler à Dieu.

Dans les versets suivants, David a précisé comment il a résolu de faire cela. Il ne regarderait pas avec plaisir les choses déplaisant à Dieu.

Lorsqu’il juge les gens, il n’écoute personne qui calomnie ses voisins ou qui a les yeux hautains.

Au sein de sa maison et de son gouvernement (ce qui «ne s’attachera point à moi»), il n’embaucherait pas ceux qui complotaient ou mentaient, mais chercherait des gens qui étaient honnêtes et fidèles.

Il recherchait et punissait tous les jours (une traduction alternative de «tôt») ceux qui commettaient des actes mauvais dans son royaume.

Regarder de plus près

D’après le Psaume 99, quels sont les trois dirigeants d’Israël qui ont demandé à Dieu de les guider?

Dans le Psaume 100: 3, l’auteur a souligné que nous ne nous sommes pas donné la vie. Quelle est l’incidence de ce fait sur le débat dans la société contemporaine sur les soi-disant «droits» individuels tels que le suicide et l’avortement?

Dans le cadre de son plan pour vivre une vie pieuse, David a dit qu’il éviterait la tentation en ne mettant aucune chose mauvaise devant ses yeux. De quelles autres façons pouvons-nous éviter la tentation?

Conclusion

Tout comme Dieu a répondu aux prières des hommes pieux d’autrefois, il répondra à nos prières lorsque nous venons à Lui avec foi et soumission.