DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

août 2, 2020

Lecture biblique : Psaumes 95: 1-11; 96:1-13; 97:1-12.
« Car il est notre Dieu, Et nous sommes le peuple de son pâturage, Le troupeau que sa main conduit… » (Psaume 95: 7)

Il y a plusieurs années, mon mari et moi avions eu l’occasion de visiter la Roumanie, le pays où je suis né.

Pendant que nous voyagions d’un endroit à l’autre pour rendre visite à la famille, mon attention était attirée par les troupeaux de brebis sur la colline.

Cela faisait quelques années que je n’avais pas côtoyé des brebis; j’avais donc pris une note particulière de ces contextes pastoraux.

Souvent, nous voyions des bergers porter des agneaux, marcher parmi les brebis ou simplement veiller sur leurs troupeaux. J’avais été impressionné par la paix et la tranquillité qui semblaient faire partie de chaque scène.

De nombreux endroits dans les Écritures comparent Christ à un Bon Berger.

La préoccupation de notre Berger pour notre bien-être, est évoquée dans le verset de réflexion d’aujourd’hui.

Si nous nous arrêtons et le lisons attentivement, nous verrons un Dieu attentionné derrière ces phrases.

L’image ici est celle de Celui qui veille sur Son peuple comme un berger. Celui qui pourvoit à ses besoins, protège du danger et est toujours conscient de ses préoccupations.

David, l’auteur de ce psaume, a compris la relation entre les brebis et leur berger.

En affirmant que l’Éternel est «notre Dieu», il indiqué que l’Éternel nous regarde avec amour et tendresse, tout comme David veillait sur son troupeau.

Lorsqu’il parlait de «la brebis de sa main», il transmettait la réalité du lien qui existe entre un berger et son troupeau. Le mot «main» indique être suffisamment près pour toucher, ou peut-être tenu ou porté. L’image globale en est une de tendresse, d’attention et de vigilance.

En regardant la beauté sereine des brebis paissant sur les coteaux en Roumanie, j’ai pensé à quel beau tableau on nous a donné, de la façon dont le Seigneur prend soin de nous.

Je ne suis pas un expert en matière de brebis, mais je sais que ce sont des créatures impuissantes qui dépendent beaucoup du berger pour s’assurer qu’elles trouvent suffisamment de nourriture.

Elles n’apprennent pas facilement, et ont tendance à se suivre dans le danger. Elles sont des proies faciles pour les prédateurs car elles n’ont pas d’armes naturelles telles que des dents ou des griffes pour se défendre.

Comme les brebis, nous avons aussi besoin d’un Berger. Nous dépendons totalement du Seigneur pour nous nourrir spirituellement, prendre soin de nous et nous protéger des ruses de l’ennemi.

Sans Lui, nous ne sommes pas à la hauteur des dispositifs de Satan, car nous pouvons facilement nous égarer et n’avons aucune capacité de nous défendre.

Cependant, lorsque nous sommes sous la tendre attention de notre Grand Berger, nous pouvons être en paix et satisfaits.

Il est conscient de nos besoins et a promis de subvenir à nos besoins.

Quelle bénédiction c’est de compter sur Lui et de savoir qu’Il veille sur nous!

Lorsque le Dieu éternel est notre Berger, nous sommes à l’abri de tout danger.

Contexte

Psaume 95

Les Psaumes 95-100 font partie d’une collection de psaumes royaux qui mettent l’accent sur la louange à Dieu en tant que Souverain de toute la création, ainsi que Dieu d’Israël.

L’auteur du Psaume 95 n’est pas nommé, mais dans Hébreux 4: 7, l’auteur de l’épître a fait référence au verset huit comme étant attribué «à David».

Ce psaume est classé comme un hymne prophétique, basé sur l’exhortation commençant par la deuxième partie du verset 7.

Dans ce psaume, une invitation en deux parties est lancée: le peuple juif est invité à venir louer Dieu et à se soumettre à Lui.

L’inclusion du mot «aujourd’hui» au verset 7 indique que Dieu parle encore aux cœurs; la même exhortation est répétée dans Hébreux 3: 7-11.

Le psaume comprend également une mise en garde contre l’exemple des ancêtres d’Israël, qui, à cause de leur incrédulité, ont été contraints d’errer pendant quarante ans dans le désert.

La référence à «un peuple dont le coeur est égaré» (verset 10) signifie littéralement «une nation aux cœurs errants».

Psaume 96

Le Psaume 96 a été tiré d’une section d’un psaume écrit par David pour la dédicace de l’Arche quand elle a été placée dans la tente du Tabernacle à Jérusalem (voir 1 Chroniques 16: 23-33).

Plusieurs versets sont également répétés dans le Psaume 98.

Comme les autres psaumes courts de cette collection, le Psaume 96 se concentre sur la louange à Dieu.

Dans cette série de versets, la portée est néanmoins élargie: le culte n’est pas seulement pour Israël mais pour toutes les nations.

David envisageait prophétiquement l’avènement du Christ et l’appel des nations païennes, et a dit que «toute la terre» devrait se joindre pour chanter un «nouveau chant» (également mentionné dans Apocalypse 5: 9).

Son point de vue englobait le temps de la fin, lorsque Christ viendra juger la terre et établir Son royaume millénaire (verset 13).

Psaume 97

Aucun auteur n’est cité pour le psaume 97, bien que la version syriaque de la Bible attribue sa composition à David.

Les commentateurs conviennent que ce psaume est de nature messianique; car il contient une référence prophétique claire à la seconde venue du Christ sur cette terre pour établir Son royaume millénaire.

Ce thème est établi dans les trois premiers mots, «L’Éternel règne», car ce n’est que lorsque le Christ règne que «la terre se réjouira» et «la multitude des îles se réjouira».

Le psalmiste a prédit que le feu de la colère de Dieu (une référence à la grande tribulation) précédera le règne juste de Christ et anéantira les Ses adversaires. (verset 3).

Les «éclairs» mentionnés au verset 4 sont mentionnés quatre fois dans le Livre de l’Apocalypse (Apocalypse 4: 5; 8: 5; 11:19; et 16:18).

Les collines qui fondront comme de la cire en présence du Seigneur (verset 5) sont également décrites par l’apôtre Pierre (2 Pierre 3: 10-12).

La déclaration prophétique de David selon laquelle «Sion l’entend et se réjouit, Les filles de Juda sont dans l’allégresse »(verset 8), fait allusion au temps à venir où les Juifs reconnaîtront Jésus comme leur Messie et Roi.

Regarder de plus près

Dans Psaume 96: 4, pourquoi le psalmiste dit-il que l’Éternel est grand et très digne de louange ?

Psaume 97: 2-3 nous dit que l’Éternel viendra avec un jugement juste. Pourquoi le jugement de Dieu est-il juste et équitable même s’il est sévère?

Les brebis reconnaissent la voix de leur maître. En référence au Psaume 95: 7-8, quelles mesures pouvons-nous prendre pour nous assurer d’entendre la voix de Dieu?

Conclusion

Comme nous sommes bénis d’avoir un Berger qui prend soin de nous avec tendresse, pourvoit à nos besoins et nous défend contre toute source de danger!