DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

juillet 19, 2020

Lecture biblique : Psaumes 65: 1-13; 66:1-20
«Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu, et je raconterai Ce qu’il a fait à mon âme.» (Psaume 66:16)

Quand j’étais jeune, ma famille est allée dans une église où j’ai entendu parler de Jésus et me suis familiarisée avec des histoires bibliques simples.

Cependant, au lycée, j’ai arrêté d’aller à l’église, ne voyant aucune valeur particulière dans la religion. Pendant un bon nombre d’années, je n’avais rien à voir avec Dieu.

Dans la trentaine, j’ai été invitée à un service de l’Église La Foi Apostolique. Heureusement, je n’avais pas écarté l’invitation, car pendant ce service, j’ai entendu des gens se lever et partager ce que Dieu avait fait dans leur vie.

Je n’avais jamais entendu de témoignage auparavant et le fait que les gens puissent avoir un lien réel avec Dieu m’avait impressionné.

Je me souviens avoir pensé: Il y a un aspect de la religion dont je n’avais aucune idée! Les témoignages m’ont amené à vouloir en savoir plus.

Bien que je n’avais pas compris immédiatement le salut, Dieu m’a sauvé avec le temps. Ensuite, j’avais vraiment compris de quoi parlaient ceux qui avaient témoigné.

En repensant à quelle fréquence j’allais à l’église quand j’étais enfant , il est devenu clair que même si j’avais acquis une certaine connaissance de Dieu pendant mes premières années, je n’avais jamais expérimenté un lien réel avec Lui.

Un changement dans le cœur est indispensable, et le salut fait ce changement.

Les témoignages personnels que j’ai entendus lors de ce premier service, ainsi que ceux des nombreux services auxquels j’ai assisté jusque-là, illustrent le message du verset central d’aujourd’hui.

Les témoignages sont des déclarations de ce que Dieu a fait pour nous personnellement.

Il y a un grand potentiel dans ces déclarations! Nos paroles peuvent attirer les autres vers Dieu et aussi encourager les autres croyants.

En tant que chrétiens, nous avons pour instruction de témoigner aux autres.

Alors que nous faisons de notre mieux pour communiquer fidèlement ce que Dieu a fait dans nos cœurs et dans nos vies, Dieu nous bénira pour notre obéissance.

Et qui sait, nos paroles peuvent être l’outil que Dieu utilise pour attirer une autre âme à Lui!

Contexte

Psaume 65

Le psaume 65 est une composition de David exprimant l’adoration. La suscription indique que c’était à la fois un psaume et une chanson; alors que les mots ont un sens similaire, le mot cantique indique probablement un accompagnement musical.

Adressé au chef des chantres, ce psaume a probablement été chanté pendant la récolte.

Le thème du Psaume 65 est la gratitude envers Dieu.

Dans la première section (versets 1-4), David a mis en évidence le culte public de Dieu à Sion (une variante de l’orthographe de Sion) et dans son «saint temple».

David a souligné la disposition de l’expiation dans sa déclaration selon laquelle «Tu pardonneras nos transgressions. » ( verset 3).

Dans la section suivante, David a parlé des actes impressionnants de Dieu dans la nature et dans toutes les nations (versets 5-8). Dans la dernière partie du psaume (versets 9-13), David a parlé de la provision de Dieu pour une récolte abondante.

Psaume 66

Le psaume 66 lance un appel à tous à adorer Dieu pour Sa délivrance au moment de l’exode d’Égypte et pour Ses dispositions les plus récentes.

Comme le psaume 65, il s’adresse au chef des chantres et est désigné à la fois comme psaume et comme un cantique, mais dans ce cas aucun auteur n’est nommé.

Ce psaume d’action de grâce comporte deux sections claires; la division est indiquée au verset 13 par un changement de pronom du pluriel au singulier.

Cela suggère que la première section était une liturgie nationale (relative au culte public ou corporatif), tandis que la deuxième section reflétait la dévotion personnelle de l’auteur à Dieu.

La déclaration au verset 4, «Toute la terre se prosterne devant toi», est une allusion prophétique au triomphe final de Dieu sur Ses ennemis et à l’union de tous les peuples dans Son l’adoration. Le mot «nations» au verset 7 est une traduction du mot hébreu goyim et fait référence aux Gentils.

Dans la deuxième section du psaume (versets 13-20), les offrandes spécifiques nommées au verset 15 étaient toutes des offrandes de paix acceptables; un type de sacrifice qui dénotait l’action de grâce et l’amour pour Dieu (voir Lévitique 3: 1-17).

Le témoignage public de l’auteur sur «Ce qu’il a fait à mon âme.» (verset 16) est le résumé dans son éloge de clôture pour la prière exaucée.

Regarder de plus près

Quelle phrase descriptive David a-t-il utilisée concernant Dieu dans les premiers versets du Psaume 65? Pourquoi pensez-vous que cet aspect de Dieu était important pour David?

Le mot «béni» pourrait également être traduit par «heureux». Compte tenu de cette définition, qu’indique le Psaume 65: 4 sur la manière d’obtenir le bonheur?

Le Psaume 66:18 transmet une grande vérité spirituelle qui se répète à divers endroits dans les Écritures. Quelles mesures pouvons-nous prendre pour appliquer cet avertissement à nos vies personnelles?

Conclusion

Dieu mérite notre appréciation pour ce qu’Il a fait et continue de faire dans nos vies.

Partager nos témoignages est une façon de Lui rendre hommage et Lui donner gloire et hommage.