DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

juillet 9, 2020

Lecture biblique : Psaume 37: 1-40
«Recommande ton sort à l’Éternel, Mets en lui ta confiance, et il agira. » (Psaume 37: 5)

Au cours de sa première année à l’université, ma fille n’était pas autorisée à choisir avec qui elle logerait et avait fini par partager un dortoir avec deux filles où l’atmosphère était si désagréable qu’elle faisait souvent ses devoirs assise par terre dans le couloir.

Quoique Dieu fût avec elle et qu’elle savait qu’Il veillait sur tout, cette situation la préoccupait particulièrement sur les personnes avec qui elle passerait l’année suivante.

À l’approche de sa deuxième année, elle était autorisée à choisir une colocataire, mais elle hésitait à se fier à sa propre connaissance limitée des autres étudiantes.

Elle savait que le meilleur moyen était de demander au Seigneur de lui trouver une colocataire.

Cependant, quoiqu’elle ait prié, plusieurs semaines s’étaient écoulées sans aucun signe de colocataire.

Plusieurs fois, ma fille avait pensé à quelqu’un à qui elle pouvait demander de partager le dortoir avec elle; mais quand elle envisageait de passer à l’action, le Seigneur rappelait à son cœur en lui demandant: « N’avais-tu pas dit que je pouvais choisir une colocataire pour toi ? »

À l’approche de l’échéance, il devenait de plus en plus difficile d’attendre et de garder sa confiance que le Seigneur lui amènerait quelqu’un à temps.

D’autre part, elle subissait la pression d’autres personnes qui pensaient qu’elle était stupide de jouer un rôle aussi passif.

Néanmoins, elle s’était engagée à attendre Dieu, et moins de deux semaines avant la date limite, une fille qu’elle connaissait à peine lui avait demandé de partager la même chambre avec elle.

Les deux filles ont sans tarder, découvert qu’elles avaient plusieurs choses en commun, y compris un intérêt commun pour l’athlétisme, les loisirs et la religion.

Elles avaient même la seconde langue en commun! Elles avaient reçu les mêmes honneurs à la remise des diplômes, et toutes deux avaient reçu le baptême du Saint-Esprit pendant leurs années universitaire.

Aujourd’hui, plusieurs années plus tard, elles sont toujours les meilleures amies.

Ma fille aurait pu se fier à son propre jugement pour trouver une colocataire, mais le résultat n’aurait pas été aussi bon.

Elle ne connaissait pas toutes les filles du campus qui avaient besoin d’une colocataire, mais Dieu l’es connaissait, et Il en avait envoyé une qui était facile à vivre.

Ma fille ne pouvait pas voir l’avenir et savoir qu’elle aurait besoin d’encouragements au cours de cette année, mais Dieu le pouvait, et Il avait envoyé une colocataire chrétienne pour l’entraide.

Si nous recommandons nos voies à Dieu et si nous mettons notre confiance en Lui, nous pouvons être rassurés qu’Il apportera également le meilleur résultat pour nous.

Contexte

Psaume 37

Le psaume 37, un autre psaume de sagesse, a été écrit par David dans sa vieillesse (voir le verset 25).

Du point de vue d’une longue vie d’expérience, il a médité sur un thème qui est fréquemment considéré dans la littérature de la sagesse: un contraste entre les méchants et les justes.

On fait remarquer que si les injustes sont souvent prospères et jouissent d’une grande puissance, les justes sont en sécurité parce qu’ils sont tenus dans la main de Dieu et n’ont donc pas besoin de s’inquiéter de leur sort.

Les Psaumes 49 et 73 abordent également ce sujet, tout comme une grande partie du Livre de Job.

Ce psaume est écrit sous forme acrostiche, avec un verset sur trois commençant par la lettre suivante de l’alphabet hébreu.

Son style solennel, qui se caractérise par des déclarations succinctes incarnant des vérités générales, est similaire à celui des Proverbes.

La déclaration: «Car les bras des méchants seront brisés» (verset 17), signifie que la force des méchants sera détruite.

Au verset 20, la déclaration selon laquelle les ennemis du Seigneur seront «comme les plus beaux pâturages» indique que la vie d’un méchant sera aussi éphémère que la fumée d’un sacrifice.

La «postérité» des justes, mentionnée aux versets 25, 26 et 28, sont ses enfants.

L’ «arbre verdoyant» au verset 35 est supposé par plusieurs commentateurs être une référence aux cèdres du Liban; d’autres suggèrent qu’il fait simplement allusion à un arbre qui prospère dans son propre sol natal.

Le psaume conclut avec une assurance que pour les justes, le Seigneur donne le salut, la force en temps de détresse et les délivre des méchants.

Regarder de plus près

Selon le verset 23, qui affermit les pas d’un homme juste ?

De quelles manières pouvons-nous nous réjouir dans le Seigneur (voir le verset 4)?

Comment pouvons-nous rester concentrés sur notre propre relation avec Dieu et non sur la vie des autres?

Conclusion

Il est utile de confier tout ce qui se trouve dans nos vies au contrôle et à la direction de Dieu.