DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

juillet 8, 2020

Lecture biblique : Psaumes 35: 1-28; 36:1-12
«Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu! A l’ombre de tes ailes les fils de l’homme cherchent un refuge.» (Psaume 36: 7)

La Direction du phare de Bolivar à Texas a été mis en service le 19 novembre 1872.Au fil des ans, la lumière au sommet de la forteresse de fer de 35,662 mètres, a guidé de nombreux navires en toute sécurité pendant les tempêtes et les ouragans.

Harry Claiborne était le gardien de la Direction du phare de Bolivar, lorsque le grand ouragan de 1900 a inondé l’île Galveston avec 1,524 mètre d’eau.

Au plus fort de la tempête, survenue le 8 septembre, plus de 120 personnes ont cherché une protection à l’intérieur des murs solides du phare.

Elles se sont assises deux par deux sur l’escalier en forme spirale de la tour, se blottissant les uns contre les autres quand des vents de 225,308 kilomètres à l’heure faisaient rage autour d’eux.

Lorsque les eaux de crue se sont retirées de la base du phare, il a été constaté que l’ouragan a détruit la majeure partie de la ville de Galveston et que de nombreux habitants des environs étaient morts. Cependant, tous ceux de la tour étaient en sécurité.

Un type similaire d’ouragan a frappé la Direction du Phare Bolivar les 16 et 17 août 1915. Cette fois, soixante personnes avaient trouvé refuge dans la puissante forteresse maritime.

L’adjoint du gardien a rapporté que le sommet de la tour « tremblait et se balançait dans le vent comme un roseau géant ».

Bien que des dommages importants aient été causés au mécanisme de l’objectif et au logement du gardien, une fois de plus tous ceux qui s’étaient réfugiés autour du phare avaient été protégés.

Dans notre verset, David a vanté l’amour constant de Dieu. Tout comme la Direction du phare de Bolivar a offert une protection contre la tempête à ceux qui se sont réfugiés dans ses murs solides, Dieu offre une protection contre les tempêtes de la vie à tous ceux qui ont placé leur confiance sous l’ombre de Ses ailes.

Comme David autrefois, un auteur compositeur contemporain a mis cette pensée en chant :

Alors laisse les tempêtes faire rage,
Les nuages ​​sombres se soulèvent,
Ils ne m’effraieront pas;
Car je suis à l’abri dans les bras de Dieu.
Il marche avec moi,
Et rien de la terre ne me fera du mal,
Car je suis à l’abri dans les bras de Dieu. (1)

Êtes-vous en danger aujourd’hui? De nombreux types de tempêtes peuvent entrer dans nos vies.

Que les «vents» qui nous secouent soient de nature physique, émotionnelle ou spirituelle, nous avons un refuge sûr vers lequel nous pouvons fuir.

David a prouvé cette vérité, et nous aussi!

Contexte

Psaume 35

Le Psaume 35 est un psaume imprécatoire (un psaume qui invoque le jugement, la calamité ou les malédictions, sur ses ennemis ou sur ceux perçus comme les ennemis de Dieu).

Il est identifié comme un psaume de David, et est une prière personnelle au temps du péril. David a prié pour que Dieu intervienne en sa faveur et le défende alors qu’il faisait face à trois menaces indépendantes de sa volonté: danger physique, fausses accusations et trahison.

Dans ces trois premiers versets, David faisait peut-être référence à l’opposition en général.

Cependant, à mesure que le psaume progresse, les détails deviennent de plus en plus personnels.

La description de l’ennemi au verset 4 comme ceux qui recherchaient son âme et concevaient sa blessure suggère que des individus proches du psalmiste avaient nourri une hostilité amère contre lui.

Les images graphiques, l’utilisation des termes militaires et les transitions soudaines de ce psaume sont toutes typiques du style de David, en particulier à ses débuts.

Cela peut indiquer qu’il a été écrit à l’époque où David était poursuivi par le roi Saül et ses hommes (1 Samuel 20-26).

Le verset 7 peut faire allusion au roi Saül, car il décrit un ennemi qui, sans motif, a tendu un piège à David.

Au verset 15, la signification exacte des «abjects» qui se sont rassemblés contre David a été débattue et traduite de diverses manières par «bannis», «vengeurs» et «calomniateurs».

Quelle que soit la signification précise, le sens du passage est évident: ceux que David avait autrefois considérés comme des amis l’avaient dénoncé avec des mensonges calomnieux.

Le plaidoyer de David au verset 17 pour que Dieu «Protège mon âme contre leurs embûches» pourrait littéralement être traduit par «sauver… mon âme », en référence à la seule et unique vie de David.

Au verset 19, l’expression «ne m’insultent pas du regard» fait référence à un vainqueur qui, de cette manière, se réjouit joyeusement de son triomphe sur celui qu’il a conquis.

David a terminé le psaume avec un plaidoyer pour que Dieu le justifie et réponde avec justice à ses ennemis, et s’est engagé à nouveau à louer Dieu lors de sa délivrance.

Psaume 36

Le Psaume 36 est classé comme un psaume de sagesse qui oppose la méchanceté de l’homme à la fermeté de Dieu.

Décrit par les étudiants de la Bible comme une complainte individuelle, le psaume est dédié au musicien en chef. David est traditionnellement reconnu comme auteur.

Les quatre premiers versets parlent de la corruption qui existe dans le cœur des impies, tandis que les versets 5-9 se rapportent au caractère de Dieu.

Dans la dernière section du psaume, versets 10-12, David a demandé à l’Éternel de continuer Sa bonté envers les droits et de le garder de l’orgueil, ce qui a causé la chute des méchants.

Regarder de plus près

Dans le Psaume 35: 11-12, quelles sont les trois choses que David a dites que ses accusateurs ont faites?

Pourquoi est-il trompé ou accusé par des gens que nous considérons comme des amis si difficiles à supporter?

Quelles actions de David pouvons-nous imiter pour triompher des circonstances difficiles?

Conclusion

Comme David l’a prouvé, la fidélité, la protection, la bonté et les soins de Dieu sont toujours disponibles pour ceux qui Lui font confiance.

1. Dottie Rambo et Jimmie Davis, «Abrités dans les bras de Dieu», © 1969, 1997 Peermusic, Ltd.