DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

juillet 5, 2020

Lecture biblique : Psaumes 27: 1-14; 28:1-9; 29:1-11.

«Béni soit l’Éternel! Car il exauce la voix de mes supplications.L’Éternel est ma force et mon bouclier; En lui mon cœur se confie, et je suis secouru; J’ai de l’allégresse dans le cœur, Et je le loue par mes chants. » (Psaume 28: 6-7)

 

Dwight L. Moody, un évangéliste américain remarquable, a été celui qui a découvert que la prière peut apporter la paix, même au milieu des circonstances terrifiantes.

En novembre 1892, Moody rentrait chez lui en Amérique après une longue campagne en Angleterre.

Pendant le voyage, une mer agitée a brisé la gaine du navire dans lequel il était, et la partie inférieure du navire a commencé par se remplir d’eau.

Les passagers et l’équipage étaient saisis de frayeur quand le navire endommagé a commencé à vaciller violemment d’un côté à l’autre.

À l’approche de la nuit, les sentiments de peur se sont transformés en terreur parmi la plupart des personnes à bord.

Maugrey n’était pas à l’abri de la peur. Alors qu’il faisait face à la perspective très réelle de périr en mer, ses pensées se sont envolées vers sa femme et ses enfants, ses amis des deux côtés de l’Atlantique et les diverses entreprises qu’il avait lancées dans l’œuvre du Seigneur.

Il a par la suite raconté: «C’était l’heure la plus sombre de ma vie. Je ne pouvais pas la supporter. Je devrais avoir du soulagement et il était venu dans la prière.

Dieu avait entendu mon cri et m’avait permis de dire, du plus profond de mon âme: «Que ta volonté soit faite!»

Une douce paix était venue dans mon cœur. Je m’étais couché, je m’étais endormi presque immédiatement et je n’avais plus jamais dormi aussi profondément de toute ma vie… Je ne doute pas plus que Dieu ait répondu à ma prière de soulagement que je ne pouvais douter de ma propre existence. »(1)

Le lendemain, un autre navire a repéré notre navire endommagé et l’a remorqué à plus d’un kilomètre et demi en lieu sûr.

Comme Dwight L. Moody, le psalmiste David a découvert que Dieu peut apporter la paix dans les défis les plus graves de la vie.

Les premiers versets du Psaume 28 sont un appel désespéré à l’aide, mais dans nos versets de réflexion, David remercie Dieu d’avoir entendu sa prière.

L’assurance du psalmiste résonne dans ses paroles; Dieu est la force salvatrice de ceux qui ont confiance en Lui.

Quelle belle vérité! Nous pouvons ne pas faire face à des attaques vicieuses d’ennemis comme David l’avait vécue, ni à des dangers physiques comme ceux rencontrés par Maugrey.

Cependant, il est certain que nous ferons face à des défis de quelque sorte dans la vie!

En ces temps, nous pouvons nous accrocher aux paroles de ce psaume et savoir sans aucun doute que notre Dieu tout-puissant sera notre force et notre bouclier si nous mettons notre confiance en Lui. Il est Celui qui donne la paix dans la tempête!

Contexte

Psaume 27

Le Psaume 27 a deux sections distinctes et contrastées.

Les versets 1 à 6 sont une affirmation de foi et de confiance en Dieu. Les versets 7-14 sont une pétition du psalmiste pour que Dieu entende son cri et accorde des instructions, des conseils et une protection.

Certains suggèrent qu’en raison de la différence de contenu, les deux sections peuvent à l’origine avoir été composées à des moments différents.

Cependant, une transition d’un thème ou d’un ton à un autre n’est pas rare dans les psaumes; plusieurs fois, une telle progression indique le mouvement dans le cœur de l’auteur quand il communiquait avec Dieu dans la prière.

En raison de l’imagerie de guerre et de l’utilisation de mots tels que persécuteurs, ennemis, armée et guerre, le psaume est traditionnellement attribué à David.

Bien que le cadre exact ne soit pas connu, les étudiants de la Bible conviennent qu’il peut avoir été composé pendant la période de fuite de David d’Absalom.

En plus d’exprimer son besoin de délivrance physique, le psalmiste a déclaré son profond désir spirituel de trois manières: il désirait «habiter» dans la maison de l’Éternel, «contempler» la magnificence de l’Eternel et «admirer» Son Temple.

Après avoir médité sur l’Éternel, David s’est adressé à Lui directement, l’appelant par Son nom.

Tenu fermement par l’espoir d’une intervention de Dieu en sa faveur, David a conclu le psaume par une exhortation, apparemment pour lui-même, à s’attendre à Dieu avec courage, sûr de savoir que Dieu répondrait sûrement.

Psaume 28

Le Psaume 28 est une prière pour l’aide de Dieu en temps de détresse, progressant vers l’action de grâces pour la délivrance de Dieu dans une structure simple de résolution de conflits. La souscription crédite la paternité de David.

Le psaume commence par un plaidoyer d’une grande intensité émotionnelle, reflétant l’anxiété de David dans une période de péril.

Il a peut-être été écrit à l’époque où Absalom s’est soulevé en rébellion contre son père.

Le mot traduit par malice au verset 3 a une signification beaucoup plus forte dans la langue d’origine; cela implique «l’intention du mal absolu».

Le sens outragé de la justice du psalmiste se manifeste alors qu’il suppliait Dieu de porter un jugement mérité sur les méchants, à la fois pour leurs mauvaises actions et leur mépris pour les «œuvres du Seigneur» (verset 5).

Comme dans le psaume précédent, il y a un brusque changement de ton à mi-chemin. À partir du verset 6, David s’est réjoui de la sécurité, du pouvoir et de la protection que Dieu donne.

Certains commentateurs suggèrent que ces mots auraient pu être ajoutés après la délivrance; alternativement, ils étaient une expression de la foi de David que la délivrance viendrait après qu’il eut présenté sa demande à Dieu.

Dans une doxologie finale (un court hymne de louange à Dieu chanté à la fin d’un psaume ou d’un hymne), le psalmiste a exprimé sa profonde appréciation et son adoration pour le Dieu qui aide et délivre ceux qui ont confiance en Lui.

Psaume 29

Le Psaume 29 était traditionnellement chanté le premier jour de la Fête des Tabernacles.

Intitulé par divers commentateurs comme « Le Psaume du Tonnerre » ou « Le Tonnerre de Dieu », il dépeint une symphonie de louanges au Créateur par des forces naturelles, plutôt qu’une simple démonstration de Sa puissance.

Traditionnellement attribuée à David, la chanson reflète la crainte qu’un berger ressentirait en observant une grande tempête.

Après un premier appel à l’adoration, les versets 3-9 décrivent l’approche, le début et le passage de la tempête. Une caractéristique unique de ce psaume est les références répétées à la «voix du Seigneur». Bien que cette phrase fasse directement allusion au tonnerre et au vent, elle a un sens plus large en tant que puissance de la Parole de Dieu.

Le cœur du poème est une description d’une tempête qui se déplace de la mer à l’ouest d’Israël, à travers les collines boisées du Liban dans le nord d’Israël vers les régions plus désolées du sud de Kadesh, puis jusqu’aux confins d’Edom. «Liban et Sirion» au verset 6 sont les principales montagnes d’Israël. Les «flammes de feu» au verset 7 font allusion à un éclair fourchu. La violence de la tempête a obligé les «biches à vêler» (verset 9) ou à donner naissance prématurément à leurs petits.

Ces manifestations de la puissance de Dieu évoquent la réponse appropriée de rendre gloire à Dieu. Le Psaume 29 se termine par un plaidoyer pour que Dieu continue de sauver et de bénir son peuple de paix.

Regarder de plus près

Qu’est-ce que le psalmiste a demandé au «puissant» de donner au Seigneur dans le Psaume 29?

Le Psaume 28: 8-9 montre que d’autres en ont profité lorsque David a reçu une réponse à la prière.

Comment les autres pourraient-ils bénéficier lorsque nous recevons une réponse de Dieu ?

Comment pouvons-nous nous encourager à attendre patiemment Dieu?

Conclusion

Dieu donne la paix et la sécurité à ceux qui Lui font confiance.