DÉVOTION 2020

DÉVOTION 2020

juin 18, 2020

Lecture biblique : Ecclésiaste 5: 1-20; 6:1-12.
«Lorsque tu as fait un vœu à Dieu, ne tarde pas à l’accomplir, car il n’aime pas les insensés: accomplis le vœu que tu as fait.» (Ecclésiaste 5: 4)


Les vœux de mariage sont une illustration de la nature sacrée des vœux prononcés devant Dieu.

Pendant soixante ans, David et Ruby Jordan de Suffolk, en Virginie, ont vécu les vœux de mariage qu’ils avaient faits.

Ils avaient prouvé leur adhésion aux phrases : «en temps de maladie comme en temps de santé, dans l’adversité comme dans la prospérité», ainsi qu’aux autres engagements l’un envers l’autre.

En mars 1998, Ruby a été victime d’un accident vasculaire cérébral et il a été découvert qu’elle souffrait du syndrome de purpura thrombocytopénique, qui tue les cellules du cerveau.

Elle a passé six mois à l’hôpital, puis a été transférée dans un établissement de soins médicaux spécifiques. Lorsque Ruby n’a pas réagi à ces soins, David a pris la décision de la ramener à la maison.

Étonnamment, une fois de retour dans un environnement familier, un changement a commencé par se produire. Bien qu’elle ne puisse pas parler, elle a commencé par communiquer avec sa famille et ses amis par des gestes et des sourires.

La famille a pu obtenir de l’aide infirmière à domicile pendant la journée, mais David prenait soin de Ruby quand il rentre du travail, de 16 heures jusqu’à 8 heures le lendemain matin. Il ne s’était jamais plaint et était toujours souriant.

Dès le départ, David a voulu rendre la vie aussi normale que possible pour sa femme bien-aimée. Il avait une camionnette spéciale équipée pour accueillir son fauteuil roulant et l’emmenait à l’église, dans les magasins et à d’autres sorties.

En 2004, il l’avait emmenée en vacances de quatre jours à Myrtle Beach pour célébrer leur cinquantième anniversaire de mariage.

Une autre fois, il avait loué un bateau et avait organisé un voyage de pêche avec elle, car elle aimait souvent pêcher.

David a dit un jour: «Je sais ce dont elle a besoin et quand elle en a besoin, mais je suppose qu’après avoir été marié pendant plus de cinquante ans, ce n’est pas difficile à faire.

J’honore mes vœux de mariage; et je pense que tous ceux qui s’engagent à cela, devraient les honorer.

Si votre conjoint tombe malade ou devient invalide, faites ce que vous pouvez pour l’aider.

Après tout, je sais que si la chaussure était sur l’autre pied, elle ferait de même pour moi. »

Il a prouvé ces paroles jusqu’à ce que Ruby décède en 2014.

Les vœux de David et de Ruby, lorsqu’ils ont été prononcés devant Dieu, ont été faits l’un à l’autre.

Dans le texte d’aujourd’hui, Salomon a abordé le sujet des vœux adressés à Dieu.

Il a mis en garde contre le fait d’être imprudent ou précipité dans la parole , qui comprenait la formulation de vœux.

Il a également souligné l’importance de garder les vœux qui sont prononcés, puis a en fin mis en garde contre la rétractation d’un vœu sous prétexte que c’était une erreur.

Sa synthèse en trois parties a clairement montré que toute personne qui fait un voeu devant Dieu, sera tenue responsable de l’honorer.

Les circonstances de la vie changent. Les adversités viennent. Les sentiments refluent et coulent comme la marée.

Cependant, les vœux sont un engagement solennel et doivent être respectés. Nous pouvons nous efforcer de suivre l’exemple de David et Ruby et nous assurer d’honorer nos vœux!

Contexte

Cette partie du texte peut être séparée en deux segments. Dans les versets 1-7 du chapitre 5, Salomon a offert des conseils sur deux sujets: la révérence dans l’adoration (versets 1-3) et la prudence concernant les vœux (versets 4-7).

Le reste du chapitre 5 (versets 8-20) et tout le chapitre 6 traitent de la façon de s’adapter aux problèmes économiques.

Dans le chapitre 5, verset 1, l’expression «Prends garde à ton pied» fait allusion à faire preuve de révérence dans la maison de Dieu et à être un auditeur obéissant, plutôt que de s’engager dans un culte non raisonnable.

Au verset 2, le prédicateur a exhorté à ne pas parler impulsivement devant Dieu, indiquant que les prières devraient être respectueuses et méditatives.

Les versets 4 à 7 traitent de la nécessité d’accomplir les vœux, en soulignant qu’il vaut mieux ne pas faire de vœu du tout que d’en faire et de ne pas l’accomplir.

Le mot « l’envoyé » au verset 6 pourrait être traduit par un ange et se réfère très probablement au prêtre. Il n’était pas rare à cette époque que le prêtre apprenne qu’un certain vœu était une erreur, et donc non rachetable.

Salomon a souligné que Dieu prenait tous les vœux au sérieux et que la punition pourrait en résulter si les vœux n’étaient pas honorés.

Au verset 8, l’écrivain a déclaré que l’oppression des pauvres et la perversion des gens du pouvoir ne devraient pas surprendre, mais il y a une puissance supérieure qui sera finalement le juge de tous.

Le verset 9 indique que la récolte profite à tous, et même le roi a droit à sa juste part.

Les versets 10-17 mettent l’accent sur la vanité de la confiance dans la richesse personnelle. Ceux qui font confiance aux richesses ne sont jamais satisfaits et l’accumulation de richesses entraîne plus de responsabilités.

Tandis que le sommeil d’un travailleur est paisible, les riches sont en éveil à cause du stress de leurs responsabilités et de leur richesse.

Aux versets 18-20, Salomon a dit qu’il est acceptable de jouir du fruit de son travail tant que Dieu accorde le mérite de le posséder.

Il a fait ressortir que ceux qui reconnaissent leur portion comme un don de Dieu éprouveraient de la joie.

Au chapitre 6, Salomon a poursuivi ses conseils pratiques sur le thème de la prospérité matérielle.

Dans les versets 1 et 2, il réfléchit au sort d’un homme à qui Dieu avait permis d’obtenir des richesses, mais qui ne vivait pas pour en profiter. Il a conclu que l’acquisition de richesses comme un but dans la vie est vanité.

Dans la culture de Salomon, vivre une longue vie et avoir de nombreux enfants étaient considérés comme des objectifs louables.

Cependant, les versets 3-6 indiquent que si la vie d’un homme n’est pas remplie par un meilleur but ou par un accomplissement digne, ou s’il n’est pas honoré d’un enterrement approprié, il serait préférable qu’il ne soit jamais né.

Les versets 7-9 soulignent que le désir spirituel de l’homme ne peut être satisfait par un gain matériel.

Le sage et le fou, les pauvres et les riches finiront tous dans la tombe.

Salomon a également souligné qu’il vaut mieux se contenter de ce que les yeux peuvent voir que de désirer quelque chose d’inaccessible.

Les versets 10-12 soulignent qu’il est vain pour l’homme de lutter contre Dieu. L’homme n’a pas la capacité de savoir ce qu’il y a de mieux dans la vie et ne peut pas faire grand-chose pour déterminer ce qui se passera dans le monde après sa mort.

Regarder de plus près

Comment Salomon a-t-il dit que la voix de l’insensé se ferait-elle entendre ? Ecclésiaste 5: 3

Pourquoi c’est une manque de vision ( manque de prévoyance) ( manque d’espérance), de concentrer tout notre temps et nos efforts sur la prospérité matérielle?

Puisque le travail et les biens matériels n’apportent aucune satisfaction durable, sur quoi devrions-nous nous concentrer dans cette vie?

Conclusion

Un vœu est un engagement solennel ou un contrat conclu devant ou envers Dieu, et il est essentiel que nous fassions très attention à respecter de tels engagements.