DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 26 NOVEMBRE 2020

DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 26 NOVEMBRE 2020

novembre 26, 2020

Lecture biblique : Lévitique 4: 1-35
«Si c’est un chef qui a péché, en faisant involontairement contre l’un des commandements de l’Éternel, son Dieu, des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, et qu’il vienne à découvrir le péché qu’il a commis, il offrira en sacrifice un bouc mâle sans défaut.»
(Lévitique 4: 22-23)

«L‘ignorance est un bonheur absolu » : dit-on.Bien que cette phrase soit discutable, nous pouvons supposer ce qu’elle voulait dire.

Le manque de connaissances sur certains sujets peut entraîner une absence temporaire de stress ou d’angoisse.

Cependant, même les fautes commises par ignorance doivent être correctement jugées.

Il y a quelques années, j’étais au Texas pour des affaires. Quand je suis loin de chez moi un dimanche, ma coutume est de voir si l’une de nos églises branches est à proximité, afin que je puisse assister au Culte.

Après quelques recherches, j’avais découvert qu’une de nos églises était à une distance raisonnable; j’avais donc contacté le pasteur pour obtenir des instructions.

Il m’avait gentiment obligé, et un beau dimanche matin, j’étais parti pour l’église.

À mi-chemin, j’ai réalisé que j’avais mal calculé le temps du trajet, et que je serais un peu en retard pour le service du matin.

Ensuite, je m’étais trompé et j’avais pris une mauvaise route, d’où j’avais commencé par grignoter des minutes plus précieuses en essayant de trouver un moyen de revenir en arrière.

Finalement, j’avais trouvé l’église. En ce moment-là, il était près de 11 h 30; mais lorsque j’étais entré dans le sanctuaire, la congrégation chantait toujours des cantiques, puis je m’étais joint à eux et, malgré mon embarras, j’avais apprécié le reste du Culte.

Après l’église, le pasteur et sa femme m’avaient invité à déjeuner. Nous étions allés dans un restaurant local et avions apprécié la bonne nourriture et une meilleure camaraderie. Finalement, je devrais rentrer; d’où on s’était dit au revoir.

Après avoir conduit un peu de temps, j’ai allumé la radio et le présentateur avait donné l’heure locale. À ma grande surprise, c’était une heure plus tard que je le pensais!

C’était le week-end où l’heure d’été était entrée en vigueur, et j’avais oublié la nuit précédente, de régler mon horloge sur une heure en avance.

Donc, au lieu d’avoir trente minutes de retard à l’église, c’étais une heure et demie!

Mon retard n’était pas un péché, mais c’était une faute qui devait être reconnue. J’avais présenté mes excuses au pasteur (et j’espérais qu’il les transmettrait à sa congrégation, qui attendait aussi mon arrivée!)

Le fait est que, même si je ne m’étais pas rendu compte de combien de temps j’étais en retard, j’étais quand même en retard.

Les Israélites qui ont péché par ignorance étaient quand même coupables et devaient être réconciliés avec Dieu.

Dans le texte d’aujourd’hui, nous voyons comment Dieu a prévu cette éventualité.

Remercions Dieu pour Sa provision et Sa miséricorde à la fois aux jours de l’Ancien Testament et de nos jours.

Contexte

Les trois premiers chapitres de Lévitique traitent des offrandes volontaires et d’actions de grâces.

Avec le chapitre 4, l’attention est portée sur les instructions pour les offrandes pour le péché; elles étaient obligatoires et non volontaires.

Lévitique 4 traite du péché commis par ignorance. C’est quand on a involontairement commis une violation de l’ancienne loi mais, pour diverses raisons, on ne s’est pas rendu compte immédiatement de la transgression.

Un sacrificateur, un membre de la congrégation, un chef du peuple et un Israélite, avaient différents rituels à observer comme stipulé dans ce chapitre.

L’un des thèmes de ce chapitre est l’exigence d’un paiement pour le péché.

Plus la classe sociale d’un individu était élevée, plus le prix à payer était élevé pour satisfaire le verdict de culpabilité.

L’ignorance n’était pas une défense.

Regarder de plus près

Quel type d’offrande pour le péché était exigé d’un sacrificateur?

Quel type d’offrandes pour le péché était requis pour un Israélite?

Pourquoi le sacrifice diffère t-il entre les individus? Cela indique-t-il un traitement préférentiel par Dieu? Pourquoi ou pourquoi pas?

Que devez-vous faire lorsque vous réalisez que vous avez commis une faute par ignorance?

Conclusion

L’ignorance peut être un bonheur ou non, mais lorsqu’elle se traduit par une faute, la faute doit quand même être corrigée!