DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

février 19, 2020

Lecture biblique : 2 Rois 2: 1-25

«Élie lui dit: Reste ici, je te prie, car l’Éternel m’envoie au Jourdain. Il répondit: L’Éternel est vivant et ton âme est vivante! je ne te quitterai point. Et ils poursuivirent tous deux leur chemin. » (2 Rois 2: 6)

Dans les années 1800, les inventeurs avaient travaillé avec différents types de lampes électriques pendant des années.

Cependant, Thomas Edison voulait fabriquer une lampe électrique pratique pour les maisons et les bureaux, qui puissent remplacer les lampes à gaz.

Pendant deux ans, il a cherché un matériau approprié qui pourrait être utilisé comme filament, et pour ce faire, il a envoyé des agents dans les jungles amazoniennes et les forêts du Japon pour faire des recherches et expérimenter des milliers de matériaux.

En 1879, il a conclu qu’un filament durerait plus longtemps s’il était dans une ampoule sans oxygène.

Après de nombreux échecs, Edison a fabriqué une ampoule avec du fil carbonisé comme filament.

En décembre de la même année, la nouvelle du développement révolutionnaire d’Edison d’une lampe à incandescence électrique a étonné le monde entier.

Sa persévérance a généré un produit qui a changé le cours de la vie.

Dans le texte d’aujourd’hui, la détermination d’Élisée à suivre son maître, a fait preuve du même type de persévérance.

Le prophète Élie, qu’Élisée avait servi pendant sept ou huit ans, lui a demandé non seulement une, mais trois fois, d’attendre et de ne pas le suivre. Cette instruction n’a pas été donnée parce qu’Élie ne voulait pas du jeune homme avec lui, mais plutôt, cela semblait être un test de l’attachement d’Élisée.

Cependant, Élisée était déterminé à rester avec son maître. Il n’allait pas le quitter; il était déterminé à le suivre sans relâche.

Les fils des prophètes ont également tenté de décourager Élisée à suivre Élie, lui suggérant de rester en retrait et d’observer de loin. Pourtant, Élisée n’a pas été dissuadé et, finalement, sa détermination et son dévouement ont été récompensés. Il a reçu une double portion de l’esprit d’Elie parce qu’il a persévéré et a suivi tout le parcours.

Nous pouvons apprendre en observant la persévérance d’Elisée.

Sa détermination devrait nous encourager à persister dans notre marche personnelle avec le Seigneur.

Parfois, nous pouvons être confrontés à des revers et à des obstacles spirituels, et nous pouvons être tentés de reculer et de ne «voir que de loin», comme l’ont fait les fils des prophètes.

Pourtant, nous avons l’opportunité de recevoir des bénédictions en faisant preuve de dévouement et de fidélité dans nos vies.

En suivant le Seigneur et en restant avec Lui jusqu’à la fin, nous aurons Sa promesse d’être avec nous et de nous aider, et finalement de nous donner l’éternité avec Lui.

Comme Élisée, nous devons persister. Cela nécessite un effort.

Contexte

Après le récit historique des dirigeants d’Israël donné au chapitre 1, ce chapitre de 2 Rois détaille le départ d’Élie de la terre et le début du ministère d’Élisée.

Élisée était le serviteur et l’apprenti d’Élie depuis environ sept ou huit ans, et Dieu avait révélé qu’Élie serait emmené au ciel.

Les fils des prophètes étaient des groupes d’étudiants en formation. Des écoles pour les prophètes avaient été créés à l’époque de Samuel, et les étudiants vivaient apparemment dans des villes sélectionnées, dont Gilgal, Bethel et Jericho. Peut-être qu’Élie a visité ces endroits le dernier jour pour les encourager.

Les mots hébreux pi shenayim, traduits en double portion, signifient «deux parties», et non le double de la quantité. (1) La demande d’Elisée pour une double portion faisait référence à Deutéronome 21: 15-17, qui accordait deux parts de l’héritage au fils aîné qui deviendrait le chef de famille.

À cette époque, les élèves des enseignants renommés étaient généralement décrits comme leurs propres enfants.

Parce qu’Élisée avait été appelé à devenir le chef des prophètes à la place d’Élie, il voulait revendiquer cet héritage de «une double portion de son influence spirituelle» (2) afin qu’il puisse remplir son rôle. Accueillir la demande d’Elisée n’était pas au pouvoir d’Elie; la réponse devait venir de Dieu, mais elle avait été promise s’il voyait Élie partir au ciel.

Un char de feu et des chevaux séparaient Élie d’Élisée, et un tourbillon emporta Élie. Les seules autres personnes qui ont quitté ce monde sans mourir étaient Hénoc et Jésus après sa résurrection. Élisée a vu Élie partir et son expression: «Mon père, mon père» a reconnu Élie comme son père spirituel et son mentor.

Le manteau porté par Elie était probablement en peau de mouton. Le fait que Dieu ait dirigé sa chute là où Élisée pouvait le ramasser indiquait qu’Élisée avait reçu la double portion qu’il avait demandée et avait confirmé qu’Élisée était le successeur d’Élie. Elisée a déchiré ses propres vêtements, peut-être comme une indication de son chagrin, mais le port du manteau d’Elie aurait pu être symbolique de l’entrée dans son nouveau rôle.

Les fils des prophètes, qui regardaient de loin, avaient vu Élie frapper le Jourdain avec son manteau, et avaient observé que le fleuve s’était séparé. Alors qu’Élisée se tenait près de la rivière et a frappé l’eau avec le manteau, Dieu a confirmé à Élisée et aux fils des prophètes qui veillaient qu’Élisée avait reçu son onction.

Les prophètes l’ont accepté comme leur chef. Lorsqu’ils ont demandé à aller chercher le corps d’Élie, Élisée leur a dit de ne pas y aller, mais ils ont insisté. La futilité de leur recherche a encore confirmé la position de leader d’Elisée.

Les miracles que Dieu accomplit aussitôt grâce à Élisée authentifièrent sa position en tant que successeur d’Élie.

À Jéricho, l’eau contaminée a été assainie à l’aide du sel. Sur la route de Bethel, des jeunes moqueurs ont été punis. Le mot traduit par enfants peut désigner des personnes dans la vingtaine ou la trentaine, et celles-ci doivent être suffisamment âgées pour être responsables de leurs actes.

Certains étudiants de la Bible croient qu’il s’agit de jeunes hommes qui manifestent un grand manque de respect pour Dieu, comme le montre leur déshonneur envers Son messager.

Bethel était le centre d’idolâtrie du Royaume du Nord et les habitants de la région avaient une attitude dédaigneuse envers Dieu et Ses prophètes. Élisée a prononcé une malédiction, mais Dieu a envoyé la punition.

Regarder de plus près

1/ Qu’a-t-on exigé d’Élisée pour qu’il reçoive une double portion?

2/ Qu’indique son désir d’une double portion de l’esprit d’Élie à propos d’Élisée?

3/ Quelles mesures pouvons-nous prendre dans nos vies pour montrer le genre de détermination fidèle qu’Elisée avait?

Conclusion

Même si certains autour de nous peuvent essayer de nous décourager, la persévérance avec Dieu ne passe jamais inaperçue ou sans récompense.