A 133

LA VALEUR ET LA PUISSANCE DE LA PRIERE

Luc  11 : 1 – 13 ; Matthieu 6 : 9 – 13

LEÇON   133   –   COURS DES ADULTES

VERSET DE MEMOIRE : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira  »  (Luc 11 : 9) 

 

I       La demande des disciples

  1. La constante vie de prière de Jésus était pour encourager Ses disciples à faire de même : Luc 11 : 1 ; 3 : 21 ; 6 : 12 ; Matthieu 26 : 36 – 44.-
  2. L’un des disciples de Jésus Lui demanda de leur apprendre à prier comme Jean l’avait enseigné à ses disciples : Luc 11 : 1 ; 5 : 33 ; Romains 8 : 26, 27.

II      La prière du Seigneur

  1. La prière du Seigneur :  » Notre Père  » enseigne la vraie relation entre Dieu et les disciples de Christ : Luc 11 : 2 ; Matthieu 6 : 9 ; Romains 8 : 14 – 16 ; Esaïe 63 : 16.
  2. La prière enseigna aux disciples à révérer Dieu, à se soumettre à Ses principes et à Sa volonté : Luc 11 : 2 ; Matthieu 6 : 9, 10.
  3. Dépendre de Dieu pour les besoins quotidiens fut clairement indiqué : Luc 11 : 3 ; Matthieu 6 : 11 ; Exode 16 : 15 – 22 ; Esaïe 33 : 16 ; Jean 6 : 27-33.
  4. Pardonner aux autres est démontré comme étant une nécessité pour les disciples : Luc 11 : 4 ; Matthieu 6 : 12, 14, 15 ; Marc 11 : 25, 26.
  5. Jésus fit remarquer le besoin de l’aide de Dieu en temps de tentation : Luc 11 : 4 ; 22 : 46 ; Matthieu 6 : 13 ; Jean 17 : 15.
  6. L’autorité, la puissance, et la gloire de Dieu durent éternellement : Matthieu 6 : 13 ; Daniel 4 : 34 ; I Timothée 6 : 14 –16

III       L’illustration de la Prière à l’Œuvre

  1. Un ami arriva à minuit pour demander trois pains : Luc 11 : 5, 6.
  2. « Ne m’importune pas, … je ne puis me lever pour te donner des pains, » fut la réponse qui parvint de la maison de l’ami : Luc 11 : 7.
  3. L’ami ne se lèverait pas pour donner à cause de leur amitié, mais parce que l’homme qui cherchait de l’aide persistait, il prévalut et reçut : Luc 11 : 8 ; 18 : 1 – 8 ; Genèse 32 : 26-29.
  4. Jésus dit que ceux qui cherchent les dons célestes seront récompensés de même, lorsqu’ils importunent : Luc 11 : 9, 10 ; Matthieu 6 : 34.
  5. Le père désire donner le Saint Esprit à Ses enfants

qui demande, tout certainement comme les hommes donnent de bonnes choses à leurs enfants : Luc 11 : 11-13 ; 24 : 49 ; Actes 1 : 4,5 ; 2 :4 .

 

COMMENTAIRE

« Enseigne-nous à prier « . Cette demande était faite par l’un des disciples de Jésus, pour que le Grand Maître pût révéler la voie acceptable par laquelle il faut communier avec Dieu. Jésus priait souvent et mettait régulièrement l’accent sur la nécessité de la prière que devraient faire Ses disciples. Le monde en général, aussi bien que les soi-disant chrétiens ne reconnaissent pas ce besoin de la prière. Le péché sépare l’homme de Dieu ; par conséquent, il n’est pas de la nature de l’homme ordinaire, attaché aux choses matérielles, et doué de la sagesse du monde, de prier. L’homme coupable pense qu’il est maître de son propre destin, et qu’il n’a pas besoin d’une aide extérieure ; mais combien cette attitude change rapidement lorsque les événements de la vie dépassent la sphère de contrôle de l’homme, et qu’il se débat au-delà de sa force, ou patauge péniblement dans la  compréhension de la situation dans laquelle il se trouve.

Retour à Dieu

« Lorsque tes jugements s’exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice » (Esaïe 26 :9).  Parfois, avec bonté, Dieu permet aux calamités d’arriver aux hommes dans le but clair de leurs  apprendre la justice. Lorsque le monde fait souffrir un homme, il sera plus enclin à rechercher le chemin de retour à la maison du père.

« La prière est la clef de la porte de grâce », dit le chant. Jésus dit : « Je suis la porte.  Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé »  (Jean 10 :9). Jean-Baptiste s’écria : « Repentez-vous, car le Royaume des Cieux, est proche »  (Mathieu 3 :2). La seule voie qui mène au royaume des cieux, c’est donc la voie de repentance qu’on trouve en passant par la porte de grâce qui ne s’ouvre que par la prière. En cela que la valeur de la prière soit vue – c’est le seul moyen par lequel les hommes peuvent être rétablis dans la communion et la faveur de Dieu.

La Source d’Approvisionnement

Lorsqu’un homme est  né d’en haut, il a l’expérience  de la nouvelle naissance dans son cœur, la vie du Fils de Dieu commence en lui. La Prière et la Parole de Dieu sont deux choses qui nourriront cette vie spirituelle. Si un homme veut que la vie de Dieu prospère en lui, il doit être diligent pour observer ses deux privilèges ; le manque de l’un amènera cette vie à souffrir de la faim.

Quand Jésus dit : « Il faut toujours prier, et ne point se relâcher », Il pouvait voir que la léthargie et le péché se répandraient dans le monde. « Parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira » (Matthieu  24 : 12). Jésus savait d’avance le jour où, les gens abandonneraient très facilement les responsabilités à servir activement Dieu, à prier réellement avec ardeur, foi, et consécration, et à se revêtir de l’esprit d’indifférence peu soigneuse, qui les conduirait à une destruction certaine s’ils persistaient dans cette course. Tous ceux qui voudraient être en contact avec Dieu doivent prier, car si la prière cesse dans la vie d’un individu, la défaillance spirituelle s’ensuit. La défaillance physique est nuisible à la progression physique ; la défaillance spirituelle cause un grand  dommage à la progression spirituelle de l’âme.

La prière est la source d’approvisionnement de la grâce quotidienne nécessaire à l’âme. C’est le moyen par lequel les hommes peuvent garder un contact vital avec Dieu. C’est la source d’approvisionnement en huile pour garder la lampe de Dieu allumée dans notre vie (voyez Matthieu 25 :1-13). La prière, est  la chose  qui nous amènerait à être  prêts et à nous maintenir prêts pour la venue de Jésus.

La  Prière Modèle

Jésus répondit immédiatement à la demande des disciples, et  enseigna à tous les Chrétiens comment  prier. Cependant, que personne ne pense pas que Jésus voulait que Ses disciples ou tout chrétien s’attachent à l’usage  continuel de cette seule prière. Le Seigneur dit : « Voici donc comment vous devez prier, »  n’ayant pas l’intention que Sa prière soit faite dans une vaine répétition. Que les hommes s’approchent plutôt avec assurance du trône de la grâce céleste, et que chacun exprime ses besoins dans la langue que le Saint-Esprit lui enseigne.

« Notre Père » : Jésus enseigna que Dieu est un Parent tendre et gracieux qui connaît les besoins et qui écoute les prières de Ses enfants. « Qui es au cieux » : Il est infiniment supérieur à n’importe quel père sur la terre. « Que ton  nom soit sanctifié » : Ici, Jésus insista sur le caractère sacré du nom de Dieu et la sainteté du commandement « Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain ; car  l’Eternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain »(Exode 20 : 7).

« Que ton règne vienne » : Pour que cette prière soit réellement offerte à Dieu, un homme doit absolument  se soumettre au Père, donner son cœur à Dieu, et être par conséquent un vrai Chrétien.  « Que ta volonté soit faite » : On doit obéir aux lois de Dieu, et on  doit  diligemment observer Ses commandements. La volonté de Dieu comprend aussi le plan que Ses enfants doivent raconter  l’Histoire de la Rédemption à d’autres, et prier pour les âmes afin qu’elles  soient sauvées et emmenées dans le Royaume de Dieu. « Sur la terre comme au ciel » : Durant le Règne Millénaire, lorsque Jésus établira Son trône et régnera sur la terre pendant mille ans de paix, la volonté de Dieu sera connue et faite par les hommes tout aussi parfaitement comme  elle   est connue et faite  au ciel aujourd’hui. Il sera accordé aux vrais et sincères enfants de Dieu, l’honneur de régner avec Christ pendant ces mille ans de paix sur la terre. Ces trois demandes que renferme la prière de Christ comportent les choses dont on a besoin de  prier pour, en dehors des besoins individuels.

Les Exigences de la Vie.

« Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » renferme tous les besoins de la vie. Pourvoir aux besoins pendant une journée entière apprend aux enfants à dépendre absolument de leur Père céleste. Il est ici donné de reconnaître que l’âme a quotidiennement besoin tant du Pain Céleste que de la nourriture temporelle.  » Et pardonne-nous nos offenses » : Cette portion de la prière de Christ n’autorise pas à commettre continuellement ou volontairement le péché. L’idée exprimée ici, c’est que Dieu pardonnerait à Ses enfants toute erreur de jugement individuel, ou toute infraction à la loi parfaite de Dieu, ou un manque de conformité à Sa volonté, résultant de l’ignorance de cette loi ou de cette volonté. « Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché » (Jacques 4:17 ). Le péché n’est pas condamné tant que le bien n’est pas connu, mais lorsque la connaissance vient et que l’infraction continue, alors le péché volontaire est reconnu et l’homme n’est plus un enfant de Dieu. « Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés  » : si les hommes veulent que Dieu leur pardonne les péchés qu’ils ont commis contre Lui, ils doivent être alors désireux de pardonner les péchés commis contre eux, par leurs prochains.

« Ne nous induis pas en tentation » : La prière implora Dieu que Ses enfants ne fussent pas induits dans des épreuves qui pourraient mettre leurs âmes en danger. Cependant, c’est une prière faite dans la soumission à toutes épreuves que Dieu permet, parce que Jésus ajouta immédiatement :  » Mais délivre-nous du malin « . En d’autres termes : si Tes enfants sont induits en tentations dangereuses pour leur âme, accorde-leur la force nécessaire pour qu’ils triomphent et soient victorieux.

Sous ces trois rubriques  se rapportant aux choses terrestres on peut voir toutes les choses pour lesquelles l’individu  a besoin de prier pour lui-même. Toutes les bénédictions que Dieu a promises à l’humanité sont incluses dans cette courte prière. Jésus termina la prière par ces trois attributions à la prééminence de Dieu : « Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance, et la gloire ». L’ »Amen » signifie le consentement total à la prière, de chaque cœur qui le dit.

L’Idéal de la Prière.

Certains regardent uniquement la prière comme étant un moyen pour obtenir les choses dont ils ont besoin, alors que la prière selon la Bible, est  que  la gloire, la sainteté, le dessein, et les sages ordonnances de Dieu, puissent être manifestés. En vérité, la Bible décrit  beaucoup de bénédictions qui ne viennent à chaque individu que par la prière, et ces bénédictions en retour, font de l’homme un meilleur soldat de la croix, et lui permettent de témoigner pour Dieu, et de servir la cause de Christ, et le Royaume des Cieux sur la terre. Jésus donna l’exemple de Sa propre attitude de prière aux heures de Son épreuve et de Son agonie extrême dans le jardin de Gethsémané. Comme Il priait avec ardeur, Il s’écria : « Mon père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux  » (Matthieu 26: 39).

 « Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » : Jésus- Christ, le Fils de Dieu, la seconde personne de la trinité, trouva nécessaire de dire cette prière à Son père pour être fort afin d’accomplir Sa mission qui apporterait le salut gratuit à l’homme. Combien plus élevé est le degré de notre besoin, créatures d’un jour, pour permettre au Souverain de guider notre destinée !

L’homme ne connaît pas les événements qui peuvent se produire dans une minute, tandis que Dieu connaît la fin dès le commencement. Les hommes, et par-dessus  tout, les Chrétiens, doivent désirer de suivre l’exemple de Jésus et permettre à Dieu de leur indiquer la voie qu’ils devraient suivre ou les choses qu’Il a décrétées pour leur vie. Dieu le désir, car nous lisons : « L’Eternel affermit les pas de l’homme, et il prend plaisir à sa voie » (Psaume 37: 23).

La puissance avec Dieu.

C’est formidable de penser que l’homme peut vraiment l’emporter sur Dieu – que Dieu peut être influencé par les requêtes et les supplications de l’homme. Il n’y a pas de limites aux choses que Dieu fera aux hommes aussi longtemps que ces choses sont demandées dans l’intérêt de la gloire de Dieu. « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée » (1 Jean 5 : 14, 15).

Dieu pense aux Siens comme un père pense à ses enfants. Lorsqu’un enfant demande du pain à ses parents, il reçoit du pain, et non une pierre ; s’il demande un œuf, un scorpion ne lui sera pas tendu au lieu d’un œuf. Jésus dit : « A combien plus forte raison le Père Céleste donnera-t-Il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent » (Luc 11 : 11-13). Le plus grand don qu’un homme puisse recevoir, le baptême du Saint-Esprit, sera donné à ceux qui en font la demande, à ceux qui sont purs, qui ont le cœur et la vie sanctifiés. La vraie foi ne sera jamais déçue.

« Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils » (Jean 14:13). « En mon nom » signifie, selon ou conformément à la volonté du Père. Un homme ne pouvait pas légitimement demander quelque chose au nom de Jésus qui soit contraire à Sa volonté et espérer la réponse, n’est-ce pas? « Chercher premièrement le Royaume et la Justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu  6 : 33). Beaucoup de gens demandent premièrement les choses temporelles pour leur vie, et enfin, les choses spirituelles, puis s’étonnent que leurs prières ne soient pas exaucées.

La Valeur de la Détermination.

La Bible parle beaucoup de la persévérance dans la prière. Dieu honore la détermination dans la recherche de Sa bénédiction. Le Seigneur se complaît à répondre aux prières des gens qui sont certains que la bénédiction qu’ils recherchent est selon la volonté de Dieu, et ensuite présentent la requête avec objectivité et détermination, ferveur et enthousiasme, importunité et persévérance. Dieu répond à la prière. La prière qui ne laissera pas aller, comme la prière de Jacob (Genèse 32 : 24-29) ; la prière qui ne sera pas  ajournée, comme celle de la femme syrophénicienne  (Marc 7 : 25-30) ; la prière faite dans une situation désespérée, comme celle du démoniaque ( Marc 5: 1-20) ; la prière d’importunité, comme la prière dans la leçon d’aujourd’hui (Luc 11:5-8) ; la prière purement faite pour la gloire de Dieu, comme celle d’Elie sur le Mont Carmel (I Rois 18 : 22-39) – tels sont les genres de prières que Dieu exauce. Il est tout aussi désireux d’entendre et d’exaucer notre prière qu’Il l’a été  pour les prières de ces personnages bibliques, car « Dieu ne fait point acception de personne » (Actes 10:34). « La prière fervente du juste a une grande efficace » (Jacques 5: 16).

QUESTIONS

  1. Qu’est-ce que la prière ?
  2. Pourquoi est-il nécessaire que les Chrétiens prient ?
  3. Pouvez-vous répéter mentalement la prière du Seigneur ?
  4. Quelles vérités pouvons-nous apprendre de la prière du Seigneur ?
  5. Jésus avait-il l’intention que Ses disciples et les Chrétiens fissent seulement usage de cette prière chaque fois qu’ils priaient ?
  6. Quand un homme prie, est-il important qu’il soit désireux de faire la volonté de Dieu ? Pourquoi ?
  7. Un pécheur peut-il prier et s’attendre à ce que Dieu l’exauce ? Quel genre de prière doit être la prière du pécheur si Dieu doit répondre ?
  8. Citez quelques-unes des bénédictions accordées aux hommes en réponse à leurs prières ?
  9. Que diriez-vous qui soit la chose la plus importante au sujet de la prière ?