LEÇON JEUNES N°28

LEÇON JEUNES N°28

Le Besoin de Protection

 Exode 12: 1-14

VERSET DE MEMOIRE: Je verrai le sang, et je
passerai par-dessus vous.

Exode 12:13

Jean n’avait aucune notion de sécurité pendant qu’il se
préparait pour sa première sortie de chasse.

Jean regarda par la fenêtre de la classe. Il essayait de mûrir ses pensées
pour pouvoir commencer son article sur la sécurité. Le professeur avait dit aux
élèves qu’ils pouvaient choisir n’importe quelle forme de sécurité sur laquelle
écrire. Il y avait beaucoup de choix: sécurité routière, sécurité nautique, sécurité
domestique,. . . la liste devenait de plus en plus longue. Enfin, Jean a choisi la
sécurité de la chasse. Il se souvint à quel point il avait été excité pendant qu’il se
préparait pour sa première sortie de chasse l’automne dernier.

La nuit avant que lui et son père ne partent, il avait emballé tous les
vêtements et autres équipements dont il pensait avoir besoin: des pantalons, des
gants, une casquette, un sac de couchage et des bottes supplémentaires. Lorsque
Jean annonça qu’il était prêt à partir, son père prit quelques instants pour
examiner le contenu de son sac. Au bout d’un moment, son père leva les yeux
avec un perplexe froncement de sourcils et dit: « Jean, pourquoi n’as-tu pas pris
cette veste rouge que ta mère t’a achetée? »

Jean fouilla dans son sac et avait dit: « J’ai plutôt emballé ma vieille veste
marron. Regarde, la voici ! J’ai pensé que si je portais le rouge, les cerfs vont me
voir. Je veux pouvoir les surprendre! »

Son père sourit, mais retira la veste marron du sac de Jean. Il dit: « Je
comprends que tu veuilles surprendre les cerfs, Jean ; mais ne t’inquiète pas
quant au fait qu’ils seront en mesure de repérer ta veste rouge. Les cerfs ne
reconnaissent pas les couleurs ; mais les chasseurs peuvent les reconnaître ! ».

Jean se souvint que son père est allé dans le placard du hall et est revenu
avec la veste rouge. « La voici », dit-il, « Mets-la dans ton sac. Je porterai aussi la
mienne quand nous irons dans les bois demain. C’est important. Cette veste
rouge pourra te sauver la vie!  »

Il y a plusieurs années, quand ils étaient esclaves en Egypte, les Enfants
d’Israël avaient besoin de protection tout comme Jean avait besoin de sa veste
rouge. Mais ce n’était pas contre des chasseurs que les Enfants d’Israël avaient
besoin de protection; c’était le jugement de Dieu sur les Egyptiens. Dieu a parlé à
Moïse et lui a dit que Son jugement final sur l’Egypte serait la mort du premierné dans chaque famille.

Pour que les Enfants d’Israël soient protégés, ils devaient suivre les recommandations de
Dieu. Moïse dit à chaque famille que Dieu avait ordonné qu’ils choisissent parmi leurs troupeaux un agneau
sans défaut. Ils devaient tuer l’agneau et appliquer son sang sur les deux poteaux et sur le linteau de la
porte de leur maison. Tout comme la veste de Jean était un signe pour les chasseurs afin qu’ils ne tirent
pas, le sang de l’agneau sur les poteaux et le linteau de la porte serait un signe que l’agneau était mort et
que toutes les recommandations de Dieu avaient été observées dans cette maison.

Le fait que les Israélites aient foi en Dieu et aient tué les agneaux ne les a pas sauvés de la mort. Ce
n’est qu’en suivant les instructions et en appliquant le sang sur les poteaux et le linteau de la porte qu’ils
ont été sauvés. Aujourd’hui, le Sang de Jésus est nécessaire pour nous sauver de la mort éternelle. Quand
Jésus mourut sur la croix et ressuscita, Il a accompli le plan du salut parfait de Dieu. En tant que véritable
Agneau sans tache, Il a versé Son sang afin que nous puissions être sauvés.

Nous devons être sûrs que le Sang de Jésus est appliqué sur nos cœurs. Nous faisons cela en priant
Jésus, Lui disant à quel point nous sommes désolés pour nos péché et que nous ne voulons plus jamais
pécher. Il nous pardonnera ; ainsi, nous serons sauvés de la mort éternelle.

La nuit est finalement venue où les menaces de Dieu contre le peuple d’Egypte furent mises à
exécution. A cette heure de la nuit, le Seigneur a traversé l’Egypte ; et, dans chaque maison où le sang n’était
pas appliqué, le premier-né des fils mourait.

Tout comme le sang de l’agneau protégea les Enfants d’Israël de la mort physique, le sang de Jésus
nous protège de la mort spirituelle si nous Lui demandons de l’appliquer sur nos cœurs.