LEÇON  J254

LEÇON  J254

L’ONCTION ET LE REGNE DE SALOMON

1 Rois 1:5-53; 2:1-12

VERSET DE MEMOIRE: « Fortifiez-vous, et ne laissez pas vos mains s’affaiblir, car il y aura un salaire pour vos œuvres »

(2 Chroniques 15:7).

Rébellion

David avait gouverné Israël pendant quarante ans, et il était maintenant vieux et malade. Sa vie était troublée par des ennemis de son pays, la jalousie de Saül, et par la rébellion de son propre fils. Même maintenant, dans ses dernières heures, il n’a pas la paix.

Adonija, un autre fils, désirait être roi; et il ne voulait pas attendre jusqu’à ce que David mourût pour faire un effort pour s’emparer du trône d’Israël. Il savait bien que Dieu avait désigné Salomon pour être le prochain roi; mais il avait marché évidemment toujours selon sa propre voie pendant qu’il grandissait, et il pensait qu’il pourrait agir de même dans ce cas.

Adonija aurait été averti par ce qui était advenu à son frère Absalom quand il était devenu ambitieux pour détrôner son père. Absalom avait été tué avant que la révolte ait eu lieu; et il n’avait jamais joui de quelques honneur et gloire de devenir ce roi pour lesquel il lutta si désespérément. Personne ne peut délibérément mettre de côté les commandements et la volonté de Dieu sans souffrir pour cela. Le trône avait été donné à David par Dieu Lui-même, et Dieu ne permettrait pas à l’ambitieux Absalom de le lui contester. Adonija ne prospérerait pas non plus dans ses efforts pour obtenir la réputation et le pouvoir.

Le jeune et beau prince Adonija était sûr qu’il gagnerait les cœurs du peuple pour lui-même. Il est possible que personne ne lui avait jamais dit non, et peut-être pour cela, il n’aurait jamais pensé qu’il n’obtiendrait ce qu’il désirait cette fois. Ses projets étaient soigneusement élaborés – et pourquoi ne lui apporteraient-ils pas de succès?

Popularité d’Adonija

Adonija fit comme Absalom avait fait. Il se promena dans les rues de la ville dans un char, avec 50 piétons courant devant lui pour attirer l’attention sur le jeune homme qui bientôt serait fait roi. Quel beau prince il était, vêtu d’habits royaux, debout, dressé dans son char comme il guidait ses chevaux fougueux en spécialiste à travers les foules de gens qui s’étaient réunis pour chanter ses louanges!

Adonija avait préparé un grand festin auquel il invita les autres princes, les prêtres, et même le général de l’armée de David. Il travaillait en faveur de celui qui pourrait être capable de l’aider à s’élever au pouvoir. Mais Salomon, le vrai prince qui a droit à la couronne, et Nathan le prophète, et Tsadok le souverain sacrificateur, n’étaient pas invités. Adonija savait qu’ils seraient fidèles à David.

Là, au milieu du manger et du boire, Adonija était proclamé roi d’Israël. Le peuple cria: « vive le roi Adonija! » Voilà comment Adonija traita son père âgé et malade – en lui volant le trône.

Sûrement Adonija connut le commandement de Dieu: « Honore ton père et ta mère » (Exode 20:12). Plus que ça, la Loi Lévitique dit qu’un fils rebelle doit être lapidé (Deutéronome 21:18), et que les enfants qui maudiraient leurs parents devraient être punis de mort (Lévitique 20:9). Pense à quelle punition Adonija s’attirait en détrônant son père.

Les Nouvelles Apportées au Roi

Pendant tout ce temps qu’Adonija se proclamait roi, David était malade au lit. Il n’avait rien entendu au sujet de la rébellion. Salomon et sa mère, Bath-Schéba, savaient que si Adonija pouvait s’établir roi, il les détruirait. David n’a-t-il pas promis que c’était Salomon qui serait roi?

Nathan conseilla Bath-Schéba d’aller voir David et lui dire la triste rumeur. Nathan dit qu’il viendra aussi, et confirmera ses paroles afin que David voie la gravité de la situation. Bath-Schéba alla dans la chambre du roi, s’inclina et se prosterna devant lui. David observa son émotion, et demanda ce qu’il pouvait faire pour elle. Elle  répondit: « Mon seigneur, tu as juré à ta servante par l’Eternel, ton Dieu, en disant: Salomon, ton fils, régnera après moi, et il s’assiéra sur mon trône. Et maintenant, voici, Adonija règne »! Combien surpris David doit-il avoir été! Et combien déçu a-t-il dû être que son fils bien-aimé lui ait fait une telle chose! Même les parents pieux souffriront pour n’avoir pas exigé de leurs enfants l’obéissance.

Bath-Schéba alla dire à David qu’Adonija avait réuni autour de lui les hommes puissants et influents qui l’aideraient, mais il n’avait pas invité son fils Salomon au grand festin. Et maintenant tout Israël guettait pour voir ce que ferait David. Serait-il satisfait à permettre à son fils choyé de demeurer sur le trône? Ou garderait-t-il les vœux qu’il avait faits, et accomplirait-il la volonté de Dieu?

Nathan avait toujours été très intime au roi et lui avait apporté les messages de la part de Dieu. Il demanda maintenant: « Est-ce bien par ordre de mon seigneur le roi que cette chose a lieu, et que tu aies fait connaître à ton serviteur qui doit s’asseoir sur le trône du roi mon seigneur après lui? »

Oh, non! ceci n’était pas le fait de David. Il appela Bath-Schéba et répéta la promesse qu’il avait faite, que Salomon sera vraiment le roi.

Salomon Etabli

David vit qu’il doit agir immédiatement pour établir Salomon à sa place. Il demanda que Tsadok le sacrificateur, et Nathan à la fois honorés par Dieu et respectés par les gens d’Israël, missent Salomon sur la mule de David pour le conduire à travers les rues afin que tous les hommes pussent voir le choix de David pour roi. Jadis les rois montaient sur des mules, elles n’étaient pas considérées insignifiantes comme nous le pensons aujourd’hui. La prospérité des rois était souvent estimée par le nombre de mules qu’ils possédaient.

La gloire de Salomon avait commencé. Le long des rues, s’alignait l’imposante procession du garde de corps de David – les Péléthiens et Kéréthiens – et Tsadok le sacrificateur, et Nathan le prophète, avec Salomon à la tête. Tous les hommes d’Israël, qui aimaient Dieu et leur roi, qui entendirent les nouvelles, se fixèrent derrière la foule.

Lorsque la foule atteignit Guihon, Tsadok prit la corne d’huile et oignit Salomon, le proclamant roi. Il y avait le son d’une trompette, annonçant le nouveau roi: « Vive le roi Salomon »!

La multitude continuait de grandir. De toutes parts les gens entendirent la joyeuse nouvelle du couronnement, et ils vinrent pour se réjouir. La terre même s’ébranla par leurs cris de joie.

La Volonté de Dieu Faite

Une fois de plus la volonté de Dieu avait été faite. Salomon avait été oint roi comme Dieu avait ordonné. La fidélité de David envers le Seigneur résultait de l’accomplissement de la volonté de Dieu au profit de Salomon.

Des prières étaient dites que le règne de Salomon serait même plus grand que celui de son père. Il en sera ainsi, en ceci que ce serait un temps de paix et de grande prospérité.

C’était le devoir de David de conquérir les nations autour de Jérusalem, afin qu’Israël pût hériter toute la Terre Promise. Pour cette raison, il y a eu guerre durant les quarante années du règne de David. Maintenant que la tâche était achevée, Salomon pouvait gouverner en paix et jouir des bénédictions de ce grand domaine.

Les nouvelles du couronnement de Salomon furent apportées à David dans sa chambre de maladie. Combien heureux était David que tout eût été établi paisiblement, et que personne n’eût eu à mourir en ce jour de bonnes nouvelles.

La Peur d’Adonija

Adonija et tous les gens avec lui avaient entendu que Salomon avait été couronné roi, et ils craignirent pour leurs vies. Ils surent qu’ils étaient coupables de rébellion; et que si Salomon le désirait, il aurait exécuté Adonija.

Adonija courut à l’autel pour prier afin de ne pas être tué. Il était pareil à plusieurs pécheurs qui regrettent que leurs péchés leur ont causé de trouble, mais ils ne se repentent pas. Ils veulent échapper à la punition, ainsi prient-ils; mais ils ne gardent pas les promesses qu’ils avaient faites à Dieu.

Adonija méritait la punition en désobéissant à Dieu et en déshonorant son père, mais Dieu était miséricordieux. Salomon lui envoya le mot qu’il n’y a pas de mal qui lui arriverait s’il se soumettait au nouveau roi.

Adonija vint voir Salomon et se prosterna devant lui et lui montra son obéissance. Salomon lui pardonna et l’envoya à la maison.

Dernières Paroles de David

Le royaume d’Israël était maintenant placé dans les mains de Salomon, et David sentit qu’il pouvait mourir en paix. La volonté de Dieu était faite, et David était satisfait. Quelle satisfaction cela donne à un enfant de Dieu de connaître que ses voies sont agréables aux yeux de Dieu!

Salomon devait se sentir tout seul quand son père était mort, et il aurait à prouver lui-même qu’il était un homme. David dit à Salomon comment devenir fort: « Observe les commandements de l’Eternel ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements, et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras ».

Nous pouvons y tirer la même leçon. Si nous observons tous les commandements de Dieu, nous serons aussi forts dans le Seigneur. Nous voulons Son Esprit sur notre travail, afin que des âmes puissent être gagnées pour le Royaume de Dieu. Personne ne peut prospérer autant que celui qui se confie en Dieu. Il peut ne pas avoir de fortune et de réputation dans ce monde, mais il a la vie éternelle qui est plus grande que tout ce que nous pourrions gagner ici. Des inondations ou la sécheresse pourraient détruire nos récoltes, le feu pourrait brûler notre maison, les voleurs pourraient dérober notre argent; mais celui qui est confiant en Dieu possède des richesses dans les Cieux que personne ne peut lui arracher. Nos plus grandes richesses seront des gerbes que nous apporterons aux pieds de notre Sauveur.

David fit ressouvenir à Salomon d’une promesse que Dieu lui avait faite: « Si tes fils prennent garde à leur voie, en marchant avec fidélité devant moi, de tout leur cœur et de toute leur âme, lu ne manqueras jamais d’un successeur sur le trône d’Israël »  (1 Rois 2:4). Quelle merveilleuse promesse! et elle pouvait être accomplie en Salomon s’il obéissait à la voix du Seigneur.

Récompensé Pour des Travaux

David aussi parla d’autres choses que Salomon aurait à faire en tant que roi. Les fils de Barzillaï devront être traités avec bonté parce qu’ils avaient été gentils envers David durant la rébellion d’Absalom. Ils allaient être récompensés pour leur assistance au roi. Les méfaits d’autres viendraient aussi en souvenir et seront punis.

Souvenons-nous que chaque action que nous faisons sera amenée en jugement, et sera récompensée – en bien ou en mal. Le juste entrera dans la vie éternelle, pendant que les malfaiteurs souffriront le tourment à perpétuité.

Le glorieux règne du roi Salomon avait commencé, et devait continuer pour environ quarante ans.

QUESTIONS

  1. Quelle était l’ambition d’Adonija?
  2. Pourquoi ceci était erroné?
  3. Qui Adonija appela-t-il à ce festin? Qui n’appela-t-il pas?
  4. Qu’arriva-t-il pendant ce festin?
  5. Que fit David quand il était informé?
  6. Comment David était-il rassuré que Salomon serait le prochain roi?
  7. Que fit Adonija quand il apprit que Salomon avait été fait roi?
  8. Qu’avaient été les obligations de David en tant que roi?
  9. Quelle sorte de règne serait celui de Salomon?
  10. Comment Salomon pouvait-il devenir fort et prouver lui-même qu’il était un homme?