DÉVOTION DU 3 SEPTEMBRE 2021 Lecture biblique: GENÈSE 15:1-25

DÉVOTION DU 3 SEPTEMBRE 2021 Lecture biblique: GENÈSE 15:1-25

septembre 3, 2021

Lecture biblique: GENÈSE 15:1-25

«Et après l’avoir conduit dehors, il dit : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit : Telle sera ta postérité. Et il eut confiance en l’Eternel, qui le lui imputa à justice. » (Genèse 15:5-6)

 

L’étude des étoiles intéresse l’humanité depuis des milliers d’années. À mesure que la technologie s’est développée, on en a appris davantage sur les étoiles, les planètes, les nébuleuses et les galaxies qui nous entourent.

Le télescope spatial « Hubble » a été mis en orbite en avril 1990 et depuis, il a permis aux astronomes de faire de nouvelles découvertes. Les astronomes estiment que l’univers, désormais visible par les scientifiques, compte soixante-dix sextillions d’étoiles (70 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000).

Cependant, les chercheurs disent que ce nombre n’est qu’une estimation. « Ce n’est pas le nombre total d’étoiles dans l’univers; mais c’est le nombre visible par nos télescopes », a déclaré Simon Driver, de l’Université nationale australienne.

« Le nombre réel pourrait être beaucoup plus grand; certaines personnes pensent qu’il est infini. » 1

Même si nous ne sommes pas des astronomes qualifiés, nous pouvons faire notre propre petit calcul des étoiles par une nuit étoilée. Combien d’étoiles pouvons-nous compter ? Il ne faut pas longtemps pour se rendre compte que ces lumières scintillantes sont impossibles à compter.

Pourtant, dans notre verset clef, Dieu a promis que la postérité d’Abram serait aussi nombreuse que le nombre d’étoiles à travers le ciel , et Abram l’a cru, en dépit du fait que sa femme et lui-même étaient bien au-delà d’âge de procréation !

Tout comme Dieu avait de merveilleux plans pour Abram, Il a des plans parfaits pour nous. Comme nous ne sommes pas en mesure de voir l’ensemble de notre vie à un moment donné, nous devons exercer la Foi et faire confiance à Dieu pour nous guider pas à pas.

Ce n’est peut-être pas toujours facile, mais ce n’était pas facile pour Abram non plus. Dans ce chapitre, il a demandé à Dieu de le rassurer (verset 8), et Dieu a répondu en concluant une Alliance avec lui.

Comme Abram, nous pouvons choisir de croire en Dieu, de Le suivre, puis de Le voir travailler dans nos vies. Nous n’aurons peut-être pas autant de descendants qu’il y a d’étoiles, mais nous sommes sûrs d’avoir la bénédiction et la direction de Dieu.

 

 

CONTEXTE

 

Dans le texte d’aujourd’hui, Dieu a rassuré Abram de Sa protection, et a réitéré Sa promesse qu’Abram aurait un fils.

Dans le chapitre précédent, Dieu avait donné à Abram et à son entourage une grande victoire. Peut-être qu’Abram craignait que les puissants rois qui avaient été vaincus ne reviennent se battre à nouveau.

Dans le verset 1, Dieu a promis de protéger Abram: (« Je suis ton bouclier ») et d’être miséricordieux envers lui : (« ta récompense sera très grande »).

Dieu avait promis à Abram qu’à travers lui et ses descendants, toutes les familles de la terre seraient bénies (voir Genèse 12:1-3).

Dans ce chapitre, Abram exprima son manque de compréhension concernant la façon dont la promesse pourrait se réaliser puisqu’il n’avait pas de fils. Dans la culture native d’Abram, quelqu’un qui n’avait pas d’enfants pouvait faire d’un serviteur son héritier.

Eliezer était un serviteur de confiance de la maison d’Abram, qui a travaillé comme intendant de tous ses biens (voir Genèse 24), mais Dieu a dit à Abram qu’il aurait un enfant et une descendance innombrable comme les étoiles des cieux.

Dans le verset 6, c’était la première fois que le mot confiance apparaissait dans la Bible; cela signifie « être fermement établi ou enraciné ».
Abram était fermement convaincu de la fidélité et de l’infaillibilité de Dieu, et Dieu « le lui imputa à justice ». Ce verset est l’un des passages les plus importants de l’Ancien Testament, car il montre qu’Abram n’était pas justifié par les œuvres, mais par sa Foi en Dieu.

Cette relation avec Dieu par la Foi était présente avant que la circoncision ait été instituée, illustrant que la justification d’Abram n’était pas le résultat de cette cérémonie.
Comme preuve de la promesse, Dieu a conclu une alliance avec Abram (versets 9-17).

À cette époque, une alliance était une façon de montrer une forte détermination des deux parties à tenir leur promesse.

Dans le cadre de la cérémonie de l’Alliance, les animaux sacrificiels ont été divisés et les participants à l’Alliance ont marché entre eux.

Après avoir fait son sacrifice, Abram chassa les oiseaux loin des carcasses. Quand le soleil se coucha, Dieu vint et dit à Abram que sa postérité passerait environ quatre cents (400) ans dans une autre nation avant qu’ils n’héritent de la promesse.

Certains étudiants de la Bible pensent que la « grande obscurité » (verset 12) et la « fournaise fumante» (verset 17) designaient l’esclavage des Israélites en Égypte.

La lampe allumée passant entre les morceaux de l’offrande indiquait que Dieu acceptait l’Alliance avec Abram.

Dans un résumé (versets 18-21), Dieu révéla à Abram pour la première fois les limites géographiques de la terre que ses descendants posséderaient : elles s’étendraient du fleuve d’Egypte au fleuve de l’Euphrate. La zone est délimité par la liste des dix peuples qui habitaient dans cette zone à l’époque d’Abram.

Sur la carte d’aujourd’hui, la région décrite comprendrait tout Israël, les territoires palestiniens, le Liban, la Syrie, la Jordanie et l’Irak, ainsi que le Koweït, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Oman, le Yémen, la majeure partie de la Turquie et toutes les terres à l’est du Nil.

 

 

REGARDER DE PLUS PRÈS

 

1-Quelles étaient les trois promesses que Dieu fit à Abram dans ce chapitre ?

2-Quel parallèle spirituel pouvez-vous faire entre le fait qu’Abram chassa les oiseaux et notre consécration envers Dieu ?

3-Quelles différences le fait d’avoir le Seigneur comme bouclier et récompense en toute circonstance fera-t-il dans nos vies ?

 

 

CONCLUSION

 

Si nous choisissons de croire en Dieu, nous sommes certains d’être heureux de l’avoir fait.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Beale, Bob, « Nombre d’étoiles visibles mis à 70 sextillions », ABC Science, 25 juillet 2003,
http://www.abc.net.au/science/articles/2003/07/25/910295.htm, consulté le 7 janvier 2013