DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 01 DÉCEMBRE 2020

DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 01 DÉCEMBRE 2020

décembre 1, 2020

Lecture biblique : Lévitique 11: 1-47
«Car je suis l’Éternel, votre Dieu; vous vous sanctifierez, et vous serez saints, car je suis saint; et vous ne vous rendrez point impurs par tous ces reptiles qui rampent sur la terre. Car je suis l’Éternel, qui vous ai fait monter du pays d’Égypte, pour être votre Dieu, et pour que vous soyez saints; car je suis saint.»( Lévitique 11: 44-45)

Mon cousin était en convalescence à l’hôpital après un accident presque mortel au travail.

En raison de la nature de sa blessure et pour éviter toute possibilité d’infection, un soin scrupuleux a été pris pour empêcher ses visiteurs de contaminer les environs.

Un panneau sur la porte nous faisait savoir qu’avant d’entrer dans sa chambre, nous devions mettre des blouses et des gants chirurgicaux.

Nous n’étions pas autorisés à le toucher ni le lit dans lequel il se couchait, et j’avais remarqué que chaque infirmière qui entrait se nettoyait soigneusement et mettait des gants avant de l’aider de quelque manière que ce soit.

Il était clair que tous les efforts étaient fournis pour le garder exempt de germes. Le maintien d’un environnement stérile était d’une importance capitale.

Lévitique 11 décrit les instructions de Dieu aux Israélites concernant la pureté cérémonielle.

Qu’il s’agisse de choisir ou de préparer leur nourriture, de s’occuper d’une mère et d’un nouveau bébé, de diagnostiquer une maladie ou d’éliminer les déchets, rien n’a été oublié dans le camp d’Israël, de peur que quelqu’un ne soit souillé.

De toute évidence, Dieu considère la propreté et la pureté de la plus haute importance!

Tandis que les directives diététiques et sociétales prescrites aux Israélites leur étaient spécifiques, le principe spirituel de la séparation de la souillure s’applique aux croyants aujourd’hui.

En tant que peuple de Dieu, nous devons être disposés à être différents.

Nous devons être prêts à nous séparer de tout ce qui souillerait ou contaminerait la pureté que Dieu nous a donnée.

Dans le Nouveau Testament, Paul a écrit aux croyants de Corinthe: «C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. »(2 Corinthiens 6:17).

Cela ne signifie pas que nous devenons des ermites et que nous nous retirons de tout contact avec les pécheurs.

Cela signifie plutôt que nous évitons soigneusement tout ce qui pourrait nous influencer vers des pratiques pécheresses. Dans un monde contaminé par le mal, nous résistons au péché qui nous entoure, plutôt que d’y participer.

Ne laissez pas les circonstances ou les espérances des autres vous influencer.

Les chrétiens ont pour instruction d’être saints. Sois ferme en restant fidèle à Dieu et refuse de compromettre Ses normes de vie!

Contexte

Dans la loi mosaïque, la propreté et la piété allaient de pair. Dans plusieurs domaines de la vie juive, la loi de Dieu devait être suivie à la lettre pour maintenir la pureté physique et spirituelle.

Le choix des aliments à manger était l’un de ces domaines. Le Seigneur n’avait pas seulement à l’esprit la santé des gens quand il a donné ces instructions, mais Il leur rappelait aussi qu’ils Lui appartiennent et qu’Il voulait qu’ils restent séparés de tout ce qui souille.

Cependant, même si obéir à ces lois pouvait garantir la pureté cérémonielle, cela ne rendait pas une personne sainte de caractère.

Le concept d’animaux purs et impurs remonte à l’époque de Noé (Genèse 7: 1-10). Dans ce chapitre, Moïse n’a pas énuméré les noms des animaux purs ou impurs, mais il a donné les caractéristiques de chacun afin que les gens sachent quels animaux pouvaient être mangés et lesquels il ne fallait pas.

Les conditions pour les animaux terrestres étaient qu’ils devaient ruminer les aliments et avoir la corne fendue, et le pied fourchu.

Si l’animal possédait une seule de ces caractéristiques, il était rejetée. Les créatures aquatiques devaient avoir à la fois des nageoires et des écailles, éliminant ainsi tous les crustacés, poissons-chats et anguilles. (Ces espèces sont des charognards( animaux qui se nourrissent des cadavres en décomposition d’autres animaux) et pourraient donc attraper des parasites et infecter ceux qui les mangeraient.)

Les volailles interdites étaient des oiseaux de proie qui auraient été souillés par les carcasses mortes dont ils se nourrissaient.

Tous les insectes étaient interdits pour se nourrir, à l’exception de ceux dont les pattes arrière articulées étaient utilisées pour sauter, comme les sauterelles, les katydidés, les grillons et les sauterelles.

Lévitique 11: 24-43 traite du contact avec des animaux morts. Cela a empêché la contamination de se propager dans tout le camp et a protégé les Juifs de la maladie.

Il a également appris aux gens à apprécier la propreté et à rester à l’écart de tout ce qui les rendrait impurs. Les femmes d’Israël étaient méticuleuses dans leur ménage pour éviter toute forme d’impureté.

Aux versets 44-47, les enfants d’Israël ont été exhortés à se sanctifier et à être saints.

Afin d’utiliser un discernement avisé, ils devaient se familiariser avec la loi de Dieu et Lui obéir quotidiennement.

Les parents avaient la responsabilité d’enseigner la loi à leurs enfants et de les avertir des conséquences s’ils n’y obéissaient pas (Deutéronome 6: 1-9).

Ils devaient se rappeler quotidiennement qu’ils appartenaient à Jéhovah, le vrai Dieu, et qu’ils devaient se tenir séparés des nations païennes qui les entouraient.

Regarder de plus près

Quelles caractéristiques les animaux suivants doivent-ils posséder pour être propres?

Animaux terrestres

Créatures aquatiques

Volaille de l’air

Insectes

Pourquoi pensez-vous que Dieu a exigé que les Israélites ne mangent pas certains aliments, dans le but d’être saints?

Comment pouvons-nous nous garder saints dans un monde impur?

Conclusion

Bien que nous vivions dans une société où le bien s’appelle le mal et le mal est appelé le bien, les exigences de Dieu sont inchangées. Dieu hait toujours le péché et Il le jugera. La pureté paie!