DÉVOTION DU 1er OCTOBRE 2021 Lecture Biblique : Genèse 47: 28-31; 48: 1-22; 49: 1-28

DÉVOTION DU 1er OCTOBRE 2021 Lecture Biblique : Genèse 47: 28-31; 48: 1-22; 49: 1-28

octobre 1, 2021

Lecture Biblique : Genèse 47: 28-31; 48: 1-22; 49: 1-28

« Lorsqu’Israël approcha du moment de sa mort, il appela son fils Joseph, et lui dit: Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, mets, je te prie, ta main sous ma cuisse, et use envers moi de bonté et de fidélité: ne m’enterre pas en Égypte! »

(Genèse 47:29)

En passant du temps avec des personnes âgées, on les retrouve souvent en train de se souvenir du passé ou de regarder vers le Ciel.

À plusieurs reprises, ma tante, qui a maintenant 94 ans, a partagé certains de ses souvenirs.

Beaucoup de ces histoires sont des rappels du service fidèle à Dieu, qui fait partie de notre héritage familial depuis des générations.

Elle raconte comment ses parents et ses frères et sœurs prenaient le tramway pour traverser le pont Burnside après avoir passé le dimanche dans notre Église du centre-ville.

Prendre le tramway la rendait malade, alors avant qu’ils n’arrivent à la maison, son père en descendait et marchait en la portant.

Elle raconte qu’elle entrait en contact avec du sumac occidental année après année, alors qu’ils passaient l’été au camping.

Elle parle des samedis où, après les répétitions musicales, ses amis et elle-même se rendaient à pied de l’église située au croisement de la 6ème et de la rue Burnside, jusqu’au terrain de camping à l’intersection de la 52ème et de la rue Duke, en faisant au moins un arrêt pour acheter de la crème glacée.

Ce qui transparaît de ces histoires, c’est la fidélité de Dieu et un désir sincère de Le servir.

Ma tante aspire au jour où elle entrera dans l’éternité. Elle sent que la mission de sa vie est accomplie et elle attend de voir le Seigneur.

Dans le texte d’aujourd’hui, Jacob s’est rendu compte que dans peu de temps, il quitterait ce monde.

« Mission accomplie! » aurait pu être le dernier cri de son cœur. Alors qu’il approchait de la fin de sa vie, nous voyons en Jacob un homme qui avait confiance en sa relation avec Dieu et était prêt à Le rencontrer.

Jacob a-t-il toujours été un homme doté d’un grand niveau spirituel ? Non, en se penchant sur son passé, on peut voir des échecs et des faux pas en cours de route. Cependant, la miséricorde et la Grâce de Dieu l’ont soutenu.

Jacob a appris de ses erreurs et à reconnu sa dépendance à l’égard de Dieu. Sa relation avec Dieu est devenue essentielle dans sa vie, et Dieu a changé son nom en Israël, car en tant que prince, il a lutté avec Dieu. La Grâce de Dieu l’a soutenu tout au long de sa vie.

Ce dernier aperçu biblique de Jacob représente un défi pour nous : quel témoignage voulons-nous avoir à la fin de notre vie ?

Notre témoignage sera basé sur la façon dont nous vivons maintenant . À chaque instant, nous construisons pour l’Éternité.

Avec l’aide de Dieu, nous pouvons prendre des décisions qui donneront à notre vie une fin pieuse et juste.

 

 

 

CONTEXTE

 

 

Ce texte couvre les dernières années de Jacob. Après avoir passé dix-sept ans en Égypte, Jacob appela Joseph et lui demanda de lui promettre de l’enterrer à Canaan, dans la caverne de Macpéla.

Mettre une main sous la cuisse était une coutume qui indiquait un vœu. Il était important pour Jacob que ses descendants se souviennent qu’ils n’étaient en Égypte que temporairement et qu’un jour ils retourneraient à Canaan.

Dans Genèse 48 :1-22, Jacob a accordé une double bénédiction à Joseph en se référant aux deux fils de Joseph comme étant les siens.

Jacob prononça des bénédictions sur chaque garçon, les plus grandes promesses allant au plus jeune fils: Éphraïm.

C’était la transmission des promesses que Dieu avait d’abord faites à Abraham, plus tard à Isaac, puis à Jacob.

Avec l’alliance, sont venues des responsabilités pour diriger. L’histoire ultérieure de la nation d’Israël a confirmé que la tribu d’Éphraïm occupait un rôle important et avec le temps, la nation composée des dix tribus du nord s’appelait Éphraïm. Manassé aussi était destiné à devenir grand.

Aujourd’hui, le peuple Juif utilise encore la bénédiction de Genèse 48 :20, « Que Dieu te traite comme Éphraïm et comme Manassé! »

Genèse 49:1-28 contient les bénédictions et les prophéties de Jacob pour ses fils.

Donnés dans un style poétique, les messages comportent des métaphores et des parallélismes.

Juda était destiné à être le chef politique et militaire, et de sa lignée sont finalement nés le roi David et Jésus-Christ.

On a promis à Joseph de plus grandes bénédictions que tous les autres, et ses descendants comprenaient plus tard Josué, Débora, Gédéon et Samuel.

Jacob avait donné sa dernière volonté et son testament.

 

 

REGARDER DE PLUS PRÈS

 

 

1. Quels sont les deux fils de Joseph qui ont reçu un héritage direct de leur grand-père ? Pourquoi l’ont-ils reçu ?

2. Bien que les commentaires de Jacob à ses fils soient basés sur leurs actions passées, comment ses paroles ont-elles pu avoir un impact sur leur vie à partir de ce moment-là ?

3. En décrivant Dieu, Jacob L’a qualifié de « puissant » et de « tout-puissant ». De quelles manières Dieu s’est-Il montré « puissant » dans vos épreuves ?

 

 

 

CONCLUSION

 

 

Jacob a appris beaucoup de choses à la dure, mais il a appris.

Nous pouvons, comme Jacob, avoir le même objectif de suivre Dieu, et ainsi avoir le même espoir pour l’éternité.